AGP Gabon/Journée nationale du Drapeau : les enfants de ‘’SOS Mwana » honorés par le ministère de la Justice ANP Elaboration du plan national de mise en œuvre des recommandations issues de l’EPU APS L’ARDN et son président honorés par l’association des journalistes noirs-américains AIP An 62: Un opérateur économique soulage des malades à Issia AIP Le tournoi Dominique Ouattara marqué par le “fair-play” à Touba AIP Le député-maire exhorte les jeunes d’Oumé à l’entrepreneuriat pour leur insertion socio-professionnelle AIP Des populations décrient la pollution de leur cadre de vie par les eaux usées d’une huilerie à Korhogo Inforpress Xadrez: Célia Rodriguez é candidata a Mestre Feminina da FIDE Inforpress PR pede “inquérito rigoroso” sobre as circunstâncias da morte do adolescente da Brava Inforpress Portugal: Associação dos Amigos de Santa Cruz aposta em acções sociais e trabalho com jovens – presidente

Gaoual/mines: La route Guinée-Sénégal-Guinée Bissau menacée par l’activité d’orpaillage à Kounsitel


  15 Novembre      48        Securité (2210),

   

Gaoual, 15 nov(AGP)- Depuis le démarrage officiel de l’exploitation de la Mine d’Or de Kassenga, dans la commune rurale de Kounsitel, préfecture de Gaoual, la route internationale reliant la République de Guinée à ses consœurs du Sénégal et de la Guinée Bissau, est au cœur de véritables menaces provoquées par les orpailleurs déchaînés, venus de tous les horizons.
Des militaires se livreraient à la vente des puits miniers aux orpailleurs à seulement quelques mètres de cette route, réalisée il y a quelques années par l’Etat guinéen et ses partenaires au développement.
A Kassenga et à Kounsitel, un puits minier se vend à 8 millions de francs guinéens, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP. Pis, les orpailleurs, une fois en profondeur, créent de galeries pour passer de l’autre côté de la route mettant en danger les usagers notamment les gros porteurs.
Les citoyens, excédés, dénoncent l’exploitation sauvage de l’or sous la complicité des hommes en uniforme qui, pourtant, étaient venus pour faire appliquer la décision du gouvernement interdisant l’exploitation de l’or dans cette zone.
Pour éviter que cette route ne soit dégradée par les activités d’orpaillage, la population de Gaoual interpelle les nouvelles autorités sur la nécessité de sécuriser tout le long du tronçon.

Dans la même catégorie