MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses GNA MTN extends public education to Western North Region APS MASSACRE DE PEULS À OGASSAGOU : LE FORUM RÉGIONAL AFRICAIN D’AMNESTY INTERNATIONAL DEMANDE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE APS CAN U23 : VIRAGE ET TRIBUNE DÉCOUVERTE GRATUITS AU STADE LAT DIOR (FÉDÉRATION) APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE AGP Gabon : Ouverture à Lambaréné du championnat national U15 de football

Ghana: 20 millions USD de la BM pour la transformation du secteur de l’énergie


  16 Juillet      37        Economie (22904), Finance (3737),

   

Accra, 16/07/2018 (MAP)-L’Association internationale de Développement (IDA), une institution relevant de la Banque mondiale (BM), vient d’approuver un crédit de 20 millions de dollars au profit du Ghana, pour financer le projet de l’initiative de transformation du secteur de l’énergie.

Ce projet vise à renforcer les capacités du secteur de l’énergie, mettre en œuvre des réformes sectorielles et améliorer la planification et la coordination du secteur énergétique du Ghana, précise l’institution financière internationale dans un communiqué.

« Ce financement soutient le plan du gouvernement à travers un ensemble de mesures réglementaires et opérationnelles afin de relever les défis à court terme et préparer le terrain pour la transformation du secteur énergétique du Ghana », a indiqué le directeur de la Banque Mondiale -Ghana, Henry Kerali.

Ce projet, qui s’inscrit en droite ligne avec les priorités du Programme coordonné de politiques de développement économique et social du gouvernement, vise à faire bénéficier les Ghanéens de services de qualité et d’une meilleure gouvernance du secteur énergétique, a-t-il noté.

Dans la même catégorie