APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Ghana : de nouvelles mesures fiscales pour stimuler la croissance


  10 Juillet      44        Economie (22902), Finance (3737),

   

Rabat, 10/07/2018 (MAP), Le gouvernement ghanéen compte introduire de nouvelles mesures fiscales, dans l’objectif de stimuler la croissance et maintenir la stabilité macroéconomique, a fait savoir le vice-ministre des finances, Kweku Kwarteng.

« Ces mesures fiscales, qui interviennent dans le cadre de la traditionnelle modification budgétaire de mi-année, ont pour objectif d’augmenter les recettes de l’Etat et de générer davantage de ressources pour la deuxième moitié de l’année 2018 », a précisé M. Kwarteng, cité mardi par la presse locale.

Selon le responsable ghanéen, ces mesures sont nécessaires pour maintenir la stabilité budgétaire et permettre au gouvernement d’atteindre ses prévisions de dépenses pour le reste de l’année, sans remettre en cause les acquis du secteur privé.

Ces mesures seront présentées au parlement fin juillet courant par le ministre des finances, Ken Ofori-Atta, a-t-il affirmé.

Le gouvernement ghanéen vise à ramener le déficit budgétaire à 4,5% du PIB en 2018, contre un taux révisé de 6,3%, alors que l’inflation devrait baisser à 8,9%. La croissance du PIB devrait atteindre à la fin 2018 6,8%, contre 7,9% en 2017.

Dans la même catégorie