ABP Vih/Sida : Les populations du Plateau appelées à se faire dépister pour plus d’efficacité dans la lutte ABP l’Etat crée une société de patrimoine pour produire et vendre l’électricité ABP Lancement dimanche prochain des activités de la Fédération béninoise de Sport pour tous ABP Sensibilisation à Calavi des agents des collectivités locales sur l’informatisation des actes d’Etat civil et la numérisation des archives ABP Le corps sans vie d’un jeune homme retrouvé dans un étang à Bopa MAP Énergies renouvelables: L’expérience du Maroc mise en avant lors d’un symposium ministériel Royaume Uni-Afrique ACAP La République Centrafricaine célèbre en différé la journée mondiale de Vih/sida ANP Le Président de la République reçoit le Président de la Commission de la CEDEAO ANP Elections au Niger : Atelier de formation des FDS sur le respect des droits de l’homme dans la sécurisation du processus électoral ACAP La Cour Constitutionnelle publie la liste des candidats à l’élection présidentielle 2020-2021

Ghana : Décès de l’ancien président Jerry Rawlings


  12 Novembre      5        Société (25558),

   

Accra, 12/11/2020 (MAP) – L’ancien président ghanéen, Jerry Rawlings, qui a gouverné le pays pendant deux décennies comme militaire d’abord puis comme président élu, est décédé à l’âge de 73 ans, a annoncé son parti, jeudi.

« J’annonce la suspension de notre campagne politique après la nouvelle de la mort du fondateur de notre parti et ancien président du Ghana, Jerry John Rawlings » a écrit sur Twitter John Mahama, candidat du National Democratic Congress (NDC, opposition) au scrutin présidentiel de décembre prochain.

« Que son âme repose en paix », a ajouté M. Mahama, également ancien chef de l’Etat ghanéen.

Né le 22 juin 1947 à Accra d’un père écossais et d’une mère ghanéenne, il entre en 1967 à l’académie militaire, qu’il quitte un an plus tard pour entrer dans l’armée de l’air, où il fait rapidement ses preuves comme pilote.

Après un premier coup d’Etat en 1979, Jerry Rawlings avait pris les rênes du pays lors d’un second coup de force en 1981.

Il a quitté le pouvoir en 2000 après deux mandats, laissant le fauteuil présidentiel à John Kufuor, alors candidat de l’opposition.

Dans la même catégorie