MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Ghana: Mise en œuvre d’un plan d’électrification au solaire des lycées


  21 Octobre      34        Développement durable (3791),

   

La mise en œuvre du plan d’électrification au solaire des lycées ghanéens aura un coût estimé à 420 millions de dollars, a affirmé Seth Mahu, le directeur adjoint du département des énergies renouvelables, au ministère de l’Energie du Ghana.

« Nous avons plus de 500 lycées selon les données du ministère de l’Education. Si nous devons installer environ 100 KW de centrale solaire dans chacune de ces écoles, il nous faudra approximativement 420 millions dollars d’investissement initial. En effet, ce montant n’inclut pas la maintenance des équipements au fil du temps», a indiqué le responsable, rapporte la presse.

Il faudra donc des sources de financement solides pour mener à bien le programme, selon le responsable, car ni l’Etat, ni les écoles n’ont les moyens de financer seuls les infrastructures.
Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 21 octobre :

Côte d’Ivoire : Un atelier de sensibilisation des structures nationales sur l’importance des statistiques agricoles et forestières s’est ouvert à Abidjan, en vue de faciliter la communication et l’échange de connaissances pertinentes au niveau national, tout en identifiant les défis pour améliorer la collecte de données et les estimations des gaz à effet de serre (GES) en Côte d’Ivoire.

Cette activité est une initiative du Secrétariat exécutif permanent pour la REDD+ (SEP/REDD+) en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à l’endroit des chercheurs agro-climatologues, des représentants du ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, des experts de l’Institut national de la statistique et des responsables de la société de développement des forêts (SODEFOR).

La direction de la Faune et des Ressources cynégétiques a organisé récemment une session de formation sur la gestion durable des oiseaux d’eau et leur habitat au profit de 30 agents des Eaux et Forêts. Cette session s’est déroulée en deux phases.

La phase théorique a porté sur sept modules que sont l’identification et la reconnaissance des espèces d’oiseaux d’eau, les techniques de dénombrement et les bases de données sur les oiseaux d’eau, l’apprentissage à suivre l’évolution des effectifs, l’apprentissage à suivre l’état des habitats des oiseaux et l’élaboration, la mise à jour et le suivi des plans de gestion prenant en compte les oiseaux d’eau.

Cameroun :  Le chef de la sous-délégation du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Batouri, Baseme Kulimushi, a procédé, jeudi, à la présentation officielle du projet de reboisement du site de réfugiés de Lolo, dans l’Est du Cameroun, indique la presse.

Selon le HCR, il s’agira, pour l’essentiel, de planter et de faire pousser des arbres fruitiers (goyaviers, avocatiers) et des plantes médicinales dont 2.500 sur le site de Lolo et 600 dans le village, de façon globale.

Le site deLolo, ouvert depuis février 2014, abrite aujourd’hui un peu plus de 12 000 personnes.

Dans la même catégorie