MAP Le Maroc, un partenaire de référence pour l’Andalousie (président du gouvernement andalou) GNA ‘Karela players are aiming at historical achievement’ – Alagidede ACI LA MAIRIE DE BACONGO ORGANISE «UN VILLAGE RÉCRÉATION » EN JUILLET PROCHAIN ACI CONGO: NÉCESSITE DE CRÉER LE TITRE HONORIS CAUSA A UNIVERSITÉ MARIEN NGOUABI GNA Togbe Afede to bury mother June 29 GNA Petroleum Commission secures training for Ghanaian students in Canada GNA NDC Activist calls for fairness in employment opportunities GNA Government releases new Tertiary Education Policy Reforms ACI CONGO: L’OMS ANNONCE UN NOUVEAU CLASSEMENT POUR LA PREMIÈRE ANALYSE DE HÉPATITE B-C ACI REPRISE DES TRAVAUX PRELIMINAIRES POUR LA CONSTRUCTION D’UN PONT SUR LE FLEUVE NIARI

Ghana : Promulgation d’une loi portant création d’un bureau de lutte contre la corruption


  2 Janvier      30        Société (49686),

   

Rabat, 02/01/2018 (MAP)- Un projet de loi portant création d’un bureau du Procureur spécial, visant la lutte contre la corruption au Ghana, a été promulgué mardi par le chef de l’Etat ghanéen, Nana Akufo Addo.

Le bureau aura le pouvoir d’enquêter sur les actes de corruption impliquant des fonctionnaires, des personnes politiquement exposées et des personnes du secteur privé impliquées dans la corruption, indique un communiqué publié sur le portail de la présidence.

Ce bureau aura également pour mission de poursuivre les personnes impliquées dans des actes de corruption, sous l’autorité du procureur général, précise le communiqué.

« Mon espoir et mes attentes sont que la création de ce bureau va constituer une étape importante dans notre détermination collective à éradiquer la corruption de la vie publique de notre pays », a relevé le chef d’Etat, notant que la corruption a été une entrave pour le développement du Ghana.

Il a espéré que la création de ce bureau permettrait de garantir que les responsables publics passés et présents aient désormais à rendre compte de leurs actes, et que la corruption ne reste plus impunie.

Cette décision complète l’obligation légale de créer le bureau du procureur spécial, suite à l’adoption du projet de loi par le parlement du pays le 14 novembre 2017.

La création de ce bureau était l’une des principales promesses de compagne du Nouveau parti patriotique (NPP) au pouvoir au Ghana.

Dans la même catégorie