APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Ghana/Budget 2018: cap sur l’emploi, l’agriculture et l’industrialisation


  12 Septembre      54        Economie (22902), Finance (3737),

   

Accra, 12 sept 2017 (MAP)- Le gouvernement du Ghana vise à travers le budget 2018 la création d’emplois, le développement du secteur agricole et l’accélération de l’industrialisation dans l’objectif de booster l’économie.

Le budget 2018, qui sera présenté au parlement en novembre prochain, table sur une croissance de 9,1% contre 6,3% en 2017, grâce notamment à la hausse prévue de la production du pétrole et du gaz avec la mise en service des champs de pétrole de Sankofa-Gye-Nyame, selon un document publié sur le site du ministère des Finances.

Ainsi, le gouvernement mise sur le secteur agricole, notamment après le recul de sa contribution au produit intérieur brut (PIB), durant les sept dernières années.

Le ministre des Finances, Ken Ofori-Atta, avait déclaré à la presse que le gouvernement est prêt à rendre l’agriculture plus dynamique et lui permettre de jouer son rôle en tant que catalyseur de l’industrialisation dans le cadre de la politique « One District, One Factory », une initiative visant à booster l’industrialisation pour le développement socio-économique du Ghana.

« Ceci peut exiger de la Banque de développement agricole (ADB) qu’elle revienne à son principe fondamental de soutien du secteur agricole au lieu d’opérer en tant que banque commerciale », avait relevé le ministre.

Sur le plan de la politique fiscale, le gouvernement s’engage à réduire les impôts, une action entamée en 2017.

A moyen terme (2018-2021), la politique de développement économique et sociale engagée par le gouvernement vise à stabiliser l’économie pour une croissance forte et résiliente et parvenir à une approche sociale équitable et inclusive au profit des citoyens.

L’aspect environnemental constitue également une priorité du gouvernement, avec comme objectifs la préservation de la nature et la garantie d’un environnement sain.

Dans la même catégorie