AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Kafana Koné invite les populations de Yopougon à voter pour le candidat Ouattara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Une campagne pour un scrutin apaisé lancée par les femmes à Divo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une brigade de gendarmerie à la sous-préfecture de Liliyo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Les affiches des candidats désormais visibles à Gagnoa AGP Gabon/Franceville: Marcel Libama interpellé, entendu puis relâché AGP Gabon: Aucune église ouverte à Franceville ce 25 octobre AGP Gabon: Paulette Mengué M’Owono au contact des populations du sud Ngounié AGP Gabon : L’église catholique St-Charles Lwanga d’Oyem en ébullition GNA PNC poised to giving Ghana a new look GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President

Global Battery Alliance engagé à s’impliquer dans la lutte contre le travail des enfants dans les mines


  10 Octobre      10        Droits de l'Homme (403),

   

Kinshasa, 10 oct. 2020 (ACP)- Le ministre des Mines, Kitobo Samsoni a échangé vendredi avec Édouard Beigbeder, représentant de l’UNICEF venu l’informer de l’engagement de la société Global Battery Alliance, à s’impliquer dans des actions à mener contre le travail des enfants dans les mines de cobalt, en République démocratique du Congo (ACP), a appris l’ACP samedi dudit ministère.

M. Beigbeder qui était à la tête d’une délégation de quatre membres de cette entreprise, a indiqué que lesdites actions bénéficient de l’appui financier de Global Battrery Alliance.

Il a fait remarquer que l’entreprise se trouve obligée à s’impliquer dans ce processus, en vue de rendre l’activité de l’extraction du cobalt artisanal responsable.

Cette implication, a-t-il ajouté, éviterait l’achat par leurs membres qui sont des consommateurs finaux du cobalt obtenu dans des conditions où les droits des enfants ne sont pas respectés.
 
La délégation a porté à la connaissance du ministre des Mines que leur plateforme a décidé de lever des fonds pour financer des solutions alternatives afin d’éviter la problématique sur cette question.

En réaction à la préoccupation de Global Battrery Alliance, le ministre s’est déclaré favorable à l’initiative. Il a rappelé que le point de vue donné par Global Battery Alliance au cours de la Conférence international de Davos, en Suisse reste d’actualité, soulignant que la RDC a déjà adhéré aux principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’homme.

L’homme d’Etat congolais a ajouté qu’il revient d’une mission en Suisse pour des discussions sur des thématiques similaires.

Le ministre a également rappelé que depuis novembre 2019, le gouvernement avait pris une série des mesures de renforcement de la règlementation de l’activité artisanale des substances minérales stratégiques avec la création de deux structures : l’ARECOMS et EGC. Ces deux structures, a-t-il dit, permettront d’assainir et de formaliser l’exploitation du cobalt artisanal.

Selon le ministre, l’ARECOMS est un établissement du ministère des Mines qui travaille avec tous les partenaires engagés dans la lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales et la traçabilité des substances minérales stratégiques. Il collabore avec lesdits partenaires pour mener et coordonner toutes les actions sur le terrain.
Il a, à cet effet, recommandé à Global Battery Alliance de travailler avec les structures du ministère des Mines, des partenaires ainsi des opérateurs miniers qui s’intéressent à ce problème de lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales et à l’amélioration des conditions de travail des creuseurs.

Il a souhaité la tenue d’une réunion urgente avec tous ces intervenants dans le secteur pour une bonne coordination des stratégies et d’actions à arrêter.

Dans la même catégorie