GNA Major Mahama: My brother was not among the alleged ‘killers’-witness GNA Government Committed to Building Educational Infrastructure- MCE GNA IYes Foundation donates to Lil Win’s GMIS ACP Visite de travail à Kinshasa du secrétaire général de FICR ACP Le gouvernement appelé à créer un écosystème entrepreneurial incitatif pour les jeunes entrepreneurs ACP Eugène Diomi Ndongala libéré sous conditions GNA Vodafone Ghana launches 4G to provide faster data services GNA Ghana’s macroeconomic outlook better than five years ago – IMF GNA Environmental disaster crawling into UWR « As you sow, so shall you reap » AIP Salon du livre de Paris 2019 : La Côte d’Ivoire explique l’absence du stand Pavillon des lettres d’Afrique

Grand retard dans les travaux de construction des centres d’imagerie et d’hémodialyse de Bangui


  12 Décembre      8        Photos (20658), Société (47675), Travaux publics (460),

   

Bangui, 11 déc. (ACAP) – Le ministre de l’Economie, du Plan, et de la Coopération, Félix Moloua, a sommé les responsables de la société camerounaise NUMELEC de tout mettre en œuvre pour livrer au plus tard le mois de mars prochain les centres d’imagerie et d’hémodialyse de Bangui, au sortir d’une réunion, mardi 11 décembre 2018 à Bangui.

L’objectif de ladite réunion est de faire le point de l’avancement des travaux de construction des centres d’imagerie et d’hémodialyse de Bangui et surtout débattre des facteurs contraignants retardant le projet.

De l’avis du ministre Moloua, le projet de construction d’un centre d’imagerie numérique et d’une unité complète d’hémodialyse dans l’enceinte du Centre National Hospitalier Universitaire de Bangui (CNHUB) devrait prendre six mois à compter de la pose de la première pierre par le président de la République Faustin-Archange Touadéra le 16 mai 2017. Or, a-t-il regretté, les travaux traînent encore, plus d’une année après.

Du fait qu’un nouveau chronogramme ait été établi, a relevé M. Moloua, les travaux iront mieux surtout que les containers comportant les matériaux de construction et équipements sont effectivement sur le chantier.

Il a aussi demandé que des informations concernant le projet lui soient remontées au fur et à mesure.

Interrogé sur la question, le représentant de la société NUMELEC, Alain Kama, a évoqué le problème d’indisponibilité des compétences locales qui l’oblige à recourir à ces compétences au Cameroun, le pays d’origine de la société.

Aux ressources humaines, M. Kama a ajouté l’éloignement et l’enclavement du pays ainsi que le temps mis par certains containers, plus de trois mois au port de Douala, au Cameroun, pour des raisons de procédure alors qu’ils pourraient aider à avancer les travaux s’ils étaient sur le chantier à Bangui.

M. Kama a promis qu’en cas de risque faible d’erreur, l’ouvrage pourrait être livré dans le délai, à savoir : le mois de mars prochain.

La construction d’un centre d’imagerie numérique et de l’unité complète d’hémodialyse au CNHUB, pour un coût d’environ 12 milliards de francs CFA, entièrement décaissés par la Banque Africaine de Développement (BAD), a pour but d’améliorer le système sanitaire et les conditions de vie des citoyens, à travers la réduction des évacuations sanitaires vers l’extérieur qui sont très coûteuses pour le budget de l’Etat.

A l’allure où ont évolué les travaux de construction du centre d’imagerie numérique et de l’unité complète d’hémodialyse à Bangui, le ministre Moloua a été contraint de se rendre sur le chantier, en juin dernier, pour s’enquérir de l’évolution des travaux.

Dans la même catégorie