AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des élèves de M’Bahiakro s’engagent pour l’amélioration de leurs résultats APS VERS L’ÉRECTION D’UN CENTRE DE CARRIÈRES PILOTE À DIAMNIADIO APS L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES DIPLÔMÉS, UN SUJET PRIMORDIAL POUR L’AUF (RECTEUR) APS LE DG DE LA FONCTION PUBLIQUE SALUE LE TRAVAIL DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES GNA COVID-19: Five more deaths, active cases now 3,613 MAP Gabon : 89 candidats pour les sénatoriales, prévues les 30 janvier et 6 février APS LE CHAN 2020 REFLÈTE UNE BONNE PRÉPARATION ATHLÉTIQUE DES ÉQUIPES, SELON UN TECHNICIEN APS L’OM DÉDIE UNE SEMAINE À SES SUPPORTEURS EN AFRIQUE APS LE LYCÉE MAME CHEIKH MBAYE DE TAMBACOUNDA RÉNOVÉ ET ÉQUIPÉ PAR LA FONDATION SONATEL APS UN PROTOCOLE D’ACCORD POUR LA RÉALISATION DE L’ÉTUDE SUR LA STRATÉGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DE LA PLATEFORME PORTUAIRE

Grande Mosquée Fayçal : rénovation et extension, ECYEF entend respecter le délai d’exécution de 18 mois


  19 Décembre      33        Société (27727),

   

Conakry 19 déc. (AGP)- L’Entreprise de Construction Youla & Frère ECYEF SARL entend respecter le délai d’exécution de 18 mois en raison de la confiance du Royaume de l’Arabie Saoudite et le gouvernement Guinéen placée en elle, après plusieurs tentatives, a déclaré à l’AGP le Directeur Général Youla Youssouf.

« A date, poursuit-il, nous sommes à 12 mois parce que nous avons commencé les travaux depuis le mois de janvier 2020. Mais compte tenu de certains facteurs imprévus comme la COVID-19, et certains facteurs administratifs notamment les formalités douanières. Nos containers subissent parfois des retards et des frais supplémentaires parfois, ‘’surestaries’’.

De fois ça peut retarder un mois ou deux. Donc nous voulons faire ces travaux avant les 18 mois. C’est ce qui est dans notre programme », a-t-il confié.

A propos des conditions d’acquisitions de ces grands travaux premiers du genre pour une entreprise locale en Guinée, le Directeur Général de l’ECYEF SARL Youla Youssouf a expliqué « Nous avons décroché ce marché après un appel d’offres restreint que le royaume de l’Arabie Saoudite a organisé, nous étions huit (8) entreprises de constructions à se présenter et Dieu a fait que mon entreprise a gagné le marché. Et depuis cette date, nous avons commencé à travailler sur le cahier de charge, par ce que les toutes premières études ont été élaborées en 2014 et EBOLA est venu et cela a retardé.

En 2016, ils ont relancé encore l’appel d’offres, mon entreprise a encore gagné. En 2018, nous avons été proclamés adjudicataires du marché, et compte tenu de plusieurs facteurs dont nous même nous ignorons les contours, la notification et le paiement de l’avance de démarrage n’a pu voir le jour qu’en Décembre 2019, nous avons commencé à exécuter le marché en 2020.

Donc c’est un grand honneur pour moi, le fait que le Royaume de l’Arabie Saoudite et la République de Guinée ont fait confiance à ma modeste personne et à mon entreprise. Donc je ne ménagerai aucun effort pour mettre le paquet afin de réussir le pari, je pense que je réussirai le pari pour honorer tous les Guinéens, tous les entrepreneurs locaux et montrer que les fils du pays peuvent faire quelque chose pour la Guinée, c’est ça mon objectif » a-t-il informé.

A la question, y a-t-il d’autres projets gigantesques liés auxdits travaux dans la cour ?

Le premier responsable de l’ECYEF avance « la première mission qui était venue en Guinée avait dit qu’ils veulent construire un bâtiment WAQF c’est-à-dire un bâtiment qui va servir à entretenir la mosquée après rénovation. Donc ce bâtiment d’après les études sera un R+5 deux fois ou R+15.

La mission avait dit quelle que soit la hauteur, si le soubassement peut supporter le bâtiment, ils pourraient construire l’infrastructure pour la Guinée pour que la mosquée ne souffre plus d’anomalie et les occupants de ce bâtiment-là s’occuperont de l’entretien de la moquée, le bâtiment en question fournira des bureaux à louer ; et les revenus générés par ces locations serviront à entretenir la mosquée pour ne pas que le bâtiment tombe encore dans un autre état de délabrement très poussé », a-t-il conclu.

Depuis plusieurs années l’entreprise ECYEF SARL, réalise de nombreux projets dans le pays, ce qui lui vaut aujourd’hui une grande confiance de la part de ses clients. Grâce à l’expérience du personnel recruté dans ce domaine et une expertise avérée de 20 ans des techniciens et ingénieurs nationaux et expatriés, ECYEF SARL a décroché parmi (8) huit entreprises de construction et de rénovation le marché de rénovation et d’extension de la Grande Mosquée Fayçal de Conakry apprend-on.

Dans la même catégorie