GNA UK rallies support for Ghana’s participation in COP26 GNA President commissions Accra Compost and Recycling Plant (ACARP) ACI Congo : Vers la probation et la vente des pesticides dans le pays ACI Congo : La rentrée andragogique 2021-2022, une grande réussite avec près de 95% de présence ACI Congo : Les femmes édifiées sur la résolution 1325 du Conseil de sécurité APS LA SOCIÉTÉ CIVILE INVITÉE À VEILLER AU RESPECT DE LA PARITÉ AUX PROCHAINES LOCALES APS UNE COUPE DU MONDE TOUS LES DEUX ANS, LA QUESTION TRANCHÉE LE 20 DÉCEMBRE (FIFA) APS LE FILM « LINGUI, LES LIENS SACRÉS », UN APPEL À L’UNION DES FEMMES APS LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS S’EST STABILISÉE AUTOUR DE TASSINÈRE (SPÉCIALISTE) APS L’AMBASSADEUR D’ITALIE SALUE L’ »ESPRIT ENTREPRENEURIAL » DES SÉNÉGALAIS VIVANT DANS SON PAYS

Gueckédou/naufrage: une femme enceinte morte, une candidate au BEPC encore introuvable dans la sous-préfecture de Nongoa


  5 Août      42        Société (36413),

   

Gueckédou, 05 août (AGP)-Dans la préfecture de Gueckédou, en Guinée Forestière, une pirogue, qui s’est renversée au large du fleuve Mafissa a causé de lourdes pertes dont la mort d’une femme enceinte, une candidate au BEPC introuvable et trois rescapés à 12 kilomètres du chef-lieu de la sous-préfecture de Nongoa.

Les victimes, deux jeunes dames toutes âgées de 18 ans, sont originaires du village de Bandakoye, dans le district de Kolignindoh. La première, Tènè Élisa Tonguino, une femme enceinte, fiancée et mère de deux enfants, a été retrouvée morte loin des lieux de la noyade par des pêcheurs traditionnels, 24 heures après le naufrage. La deuxième, Koumba Thiamy Sandouno, candidate au brevet d’études du premier cycle (BEPC) au collège du district de Mongo dans la sous-préfecture voisine de Tèmessadou Djigbo, reste encore introuvable, cette dernière venait de terminer les épreuves de cet examen, environ cinq jours avant le drame.

L’incident s’est produit dans la journée du lundi, 02 août 2021 au village de Bandakoye, dans le district de Kolignindoh lorsqu’une mutuelle villageoise de femmes se rendait dans un champ à Yaradou, un village voisin situé sur l’autre rive, dans le district de Balladou Wongouénin, dans la commune rurale de Nongoa, rapporte l’AGP.
Des cinq (05) membres de l’équipage, seules trois personnes ont survécu dont le piroguier, Sâa M’bayo Tolno, présentement entre les mains des services de sécurité pour des fins d’enquêtes!

Finda Germaine Tonguino, connue sous le nom de « Finda Tantie, » une des rescapés, raconte : « Nous étions au total onze (11) personnes. Et nous appartenons tous au même groupement d’entraide villageoise. Nous nous rendions de l’autre côté de la rive pour une activité champêtre dans le village voisin. Nous avons tous décidé de traverser au même moment. Vu la montée des eaux, le piroguier a décidé de nous embarquer à quatre. Au cours de la traversée, la pirogue a soudainement heurté un rocher. Nous avons été violemment secoués et avons terriblement pris peur. Dans la panique, la pirogue a basculé et s’est du coup renversée. Loin du village, les efforts de sauvetage du piroguier seul ont été vains, » a-t-elle rapporté à l’AGP.

Finda Pauline Tolno, l’autre rescapée, encore sous le choc, renchérit : « Nous avons échappé bel; après que le piroguier s’est efforcé de nous sauver, je me suis mise à flotter sur les eaux. Et c’est mon sac à dos que je portais qui m’a servi de gilet de sauvetage jusqu’à me tirer de l’eau, » a-t-elle soutenu.

Les services mixtes de sécurité de la police et de la gendarmerie ainsi que les services de santé se sont aussitôt rendus sur les lieux.

Le maire de la commune rurale de Nongoa, Fara Nithan Tolno s’est dit très affecté par cette perte en vies humaines. Après avoir exhorté les citoyens à emprunter le pont qui relie les deux communautés pour éviter d’éventuels incidents, surtout en cette période de crue, le maire a ensuite tapé du poing sur la table : ‘’Je mets en garde tous ceux qui ont des pirogues à titre personnel afin d’éviter le pire, » a-t-il interpellé.

Notez que le corps de la dame enceinte, Tènè Élisa Sandouno, a été restitué à sa famille pour son inhumation.

Et les recherches se poursuivent pour retrouver la candidate au brevet, Koumba Thiamy Tonguino, toujours sous les eaux.
Les familles éplorées et la communauté entière demeurent sous le choc, près de 48 heures après le drame.

Les naufrages du type sont récurrents dans la zone, particulièrement en cette période d’abondantes pluies.

Dans la même catégorie