APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Guinée-Bissau: 24 partis politiques présentent des candidatures aux législatives


  12 Janvier      3        Politique (21252),

   

Bissau, 12/01/2019 (MAP) – Vingt-quatre partis politiques sur les 49 légalement constitués en Guinée-Bissau, ont officiellement déposé leurs candidatures aux élections législatives du 10 mars prochain, rapportent des médias.

Selon la loi électorale bissau-guinéenne, la présentation des candidatures aux élections législatives prend fin 60 jours avant le scrutin.

Les principales forces politiques nationales, notamment, le parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC/au pouvoir), le parti de la Rénovation Sociale (PRS), le parti de la convergence démocratique (PCD), le parti de la nouvelle démocratie (PND) et l’Union pour le Changement (UM), ont présenté leurs candidats.

Deux nouvelles forces politiques ont fait leur apparition, qui sont le mouvement pour Alternance Démocratique (MADEM G-15), fondé par un groupe dissident du PAIGC, et l’assemblée populaire unifiée – parti démocratique de Guinée-Bissau (APU-PDGB) du candidat défait au second tour de l’élection présidentielle en 2014, Nuno Gomes Nabiam.

Ces élections, initialement prévues en novembre, doivent permettre de mettre fin à la crise que traverse le pays depuis l’éviction en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du PAIGC, auquel M. Vaz appartient également.

Selon le calendrier électoral, la Cour suprême de la justice de la Guinée-Bissau devra valider toutes les candidatures au plus tard le 24 janvier.

Dans la même catégorie