MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

Guinée-Bissau : le PAM alerte sur le risque d’une augmentation significative de l’insécurité alimentaire


  2 Février      34        Monde (1793),

 

Bissau, 02/01/2023 (MAP) -L’insécurité alimentaire qui sévit en Guinée-Bissau pourrait connaître cette année « une augmentation significative », a averti mercredi le représentant local du Programme alimentaire mondial (PAM), Joao Manja.

En 2023, le nombre des Bissau-guinéens en situation d’insécurité alimentaire devrait augmenter avec plus de 117.000 personnes confrontées à la famine, a-t-il dit lors de la signature à Bissau d’un accord de renforcement du plan stratégique entre le PAM et le gouvernement qui court jusqu’en 2027.

M. Manja, cité par des médias, a aussi pointé du doigt l’augmentation du prix des denrées née des conséquences de la pandémie de nouveau coronavirus, du conflit en Ukraine et du changement climatique.

Dans ce combat contre l’insécurité alimentaire, le gouvernement bissau-guinéen ne doit pas bénéficier du seul soutien du PAM, car « aucune institution n’est en mesure de régler ce problème toute seule », a-t-il insisté.

Sur ce point, la secrétaire d’Etat bissau-guinéenne à la Coopération internationale, Ude Fati, s’est dit confiante et a assuré que son gouvernement « dispose de synergies et de partenaires internationaux prêts à aider la Guinée-Bissau à faire face à ce problème ».

Dans la même catégorie