MAP Le Maroc, un partenaire de référence pour l’Andalousie (président du gouvernement andalou) GNA ‘Karela players are aiming at historical achievement’ – Alagidede ACI LA MAIRIE DE BACONGO ORGANISE «UN VILLAGE RÉCRÉATION » EN JUILLET PROCHAIN ACI CONGO: NÉCESSITE DE CRÉER LE TITRE HONORIS CAUSA A UNIVERSITÉ MARIEN NGOUABI GNA Togbe Afede to bury mother June 29 GNA Petroleum Commission secures training for Ghanaian students in Canada GNA NDC Activist calls for fairness in employment opportunities GNA Government releases new Tertiary Education Policy Reforms ACI CONGO: L’OMS ANNONCE UN NOUVEAU CLASSEMENT POUR LA PREMIÈRE ANALYSE DE HÉPATITE B-C ACI REPRISE DES TRAVAUX PRELIMINAIRES POUR LA CONSTRUCTION D’UN PONT SUR LE FLEUVE NIARI

Guinée : Le Maroc forme, à Conakry, une vingtaine de cadres guinées dans le domaine de la sécurité foncière


  7 Octobre      49        Coopération (5090), Travaux publics (466),

   

Rabat, 07/10/2017 (MAP) – Une vingtaine de cadres guinées bénéficient d’une formation, à Conakry, sur la sécurité foncière, dispensée par des techniciens marocains, dans le cadre d’un partenariat entre les deux pays, rapportent des médias.

La formation de ces cadres des ministères de l’Aménagement de la Ville et des Travaux Publics de la Guinée a été entamée mardi dernier à Conakry et se poursuivra durant deux semaines, alors que d’autres techniciens guinéens séjournent au Maroc pour bénéficier de formations similaires, indique le site d’information en ligne +Guineenews.org+.

« Il y a eu la signature de plusieurs accords entre le Maroc et la Guinée qui intéressent le développement urbain de la ville de Conakry. Parmi ces projets, il y a celui de l’établissement d’un système de cadastre. Et l’expertise marocaine se met au service de la Guinée pour des formations, stages et renforcement de capacités », a expliqué l’ambassadeur du Maroc en Guinée, M. Driss Isbayène, cité par le portail électronique.

De son côté, le ministre guinéen de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, M. Ibrahima Kourouma a affirmé que « créer un cadastre moderne et sécurisé nécessite des connaissances approfondies dans le domaine, d’où l’importance de cette formation ».

« Cette formation va dans le cadre du renforcement des capacités des cadres d’abord du ministère des Travaux Publics, c’est-à-dire des géographes, mais aussi ceux de l’Aménagement de la Ville et du Territoire. Donc, cette formation va permettre non seulement d’améliorer leurs compétences mais aussi nous permettre d’avoir un système de cadastre très clair en Guinée », a-t-il noté.

En dehors des retombées professionnelles, la sécurisation du système cadastral a un impact positif sur l’économie, a indiqué pour sa part M. Youness Mamouchi, technicien marocain dans le domaine foncier.

« L’impact du système du cadastre, une fois sécurisé, est énorme sur l’économie d’un pays, parce qu’il donne confiance aux citoyens sur leur propriété et ensuite toute l’activité économique au tour du foncier va se déclencher », a-t-il affirmé.

Le cadastre guinéen n’a jamais connu de modernisation et n’est jusque-là pas informatisé. Selon les statistiques, seulement 5,2 pour cent de la population détiennent des actes de propriétés et 1,2 pour cent, des titres fonciers.

Dans la même catégorie