GNA Introduce grasscutter production under RFJ-Director GNA Minister calls on African countries to boost trade in animal commodities GNA OCP Fondation working to reform fertilizer application regime GNA Eastern Regional HSWU threatens strike action ANP Zinder : Conférence sur la vulgarisation du dividende démographique en milieu universitaire ANP Attaque d’Inatès : le chef d’état-major des armées de France présente des condoléances au Président Issoufou ANP Attaque d’Inatès : le Président Issoufou convoque une réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Dix finalistes retenus pour le prix de l’innovation des secteurs hydrocarbures et énergie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Abinan remet du matériel orthopédique aux personnes handicapées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une association d’élèves à Taï désapprouve les congés anticipés

Guinée : Le premier ministre reçu à Dubréka


  5 Novembre      41        Politique (6802),

   

Conakry, 05 nov (AGP)- Les populations de Dubréka ont accueilli le Premier Ministre (PM), chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana en visite de travail dans la préfecture, samedi, 03 novembre 2018, rapporte le correspondant de l’AGP dans la localité.

Une visite qui a été marquée par la tenue d’un meeting populaire, au cours duquel le projet de société du président de la République, Pr Alpha Condé a été expliqué aux populations. Le PM a également invité les citoyens de Dubréka, à la cohésion sociale, à la culture de la paix et à l’acceptation.

A rappeler, que cette visite du premier ministre se situe dans le cadre de la tournée de prise de contact du chef du gouvernement guinéen avec les populations du Littoral.

Dr Ibrahima Kassory Fofana et sa suite ont commencé par visiter quelques unités industrielles de la place, avant de rallier l’Esplanade du Bloc administratif de la préfecture, aux environs de 14h, où attendaient les populations venues des 31 quartiers de la Commune Urbaine (CU) et des 06 Communes Rurale.

Après un tour d’honneur pour saluer les populations, le PM et sa suite ont pris place à la loge officielle. Plusieurs artistes étaient invités pour l’animation, notamment la jeune artiste Marizo qui a chanté Kassory, dont le contenu musical bien chaloupé, a remarquablement intéressé le PM.

Deux discours ont ponctué l’évènement. Le discours du préfet de Dubréka, Younoussa Sylla Le Bon, qui a souhaité la bienvenue à la délégation de la Primature de Guinée.

L’occasion a été saisie par le préfet, pour faire savoir au PM quelques difficultés dont souffrent les populations de Dubréka. Ce sont, entre autres, «la dégradation très poussée de la route d’accès au centre-ville de Dubréka, les risques que courent les populations pendant la traversée sur le fleuve Soumba, reliant la CU à la CR de Khorira, et la traversée sur le fleuve Baady en partance pour la CR de Faléssadé, la vétusté de la grande Mosquée et l’inexistence d’une Ecole Technique et professionnelle pour permettre à la jeunesse de Dubréka, avec le nombre croissant des unités industrielles, d’accéder à des emplois décents».

Prenant la parole, le premier ministre, chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, qui s’est exprimé en Français et en Sousou, langue du terroir, a d’abord transmis les salutations distinguées du chef de l’Etat aux populations de Dubréka.

Il a ensuite exprimé la volonté du chef de l’Etat et du gouvernement en faveur du bien-être de l’ensemble des guinéens, à travers notamment l’accès à l’eau potable, à l’électricité et au crédit suffisant pour les femmes, l’emploi-jeune et la mise en état de la route d’accès à Dubréka-ville, aujourd’hui complètement détruite.

L’importante délégation était composée des ministres de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Général Bouréma Condé, de l’Information et de la Communication, Amara Somparé, de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Madame Diaby Mariama Sylla, des Affaires Religieuses, El hadj Ali Jamal Bangoura, des cadres du Cabinet présidentiel et de la Primature et autres hauts responsables du pays.

A souligner, que les femmes n’ont pas caché leur mécontentement face au maintien des enfants à la maison, qui ne vont presque pas à l’école. Elles scandaient ainsi, «Nos enfants à l’école !».

Dans la même catégorie