LINA ‘Augment Education Budget From US$42m To US$45m’ – Official Tells Lawmakers LINA Police Say Rep. Gray Off The Hook In Shai-Town Bar Assault Probe LINA Partners, MFDP Sign Land Administration Pilot Project LINA Pres. Weah Extols Iceland On National Day Observance MAP Le Moussem de Tan-Tan ouvre une fenêtre sur la richesse et la diversité de la culture du désert (M. Laaraj) MAP Le Maroc est prêt à ouvrir une nouvelle page de coopération avec le Salvador (M. Bourita) MAP Le Salvador se met du côté du reste du monde en retirant sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (Président salvadorien) LINA Court Grants 5 CBL Former Officials Surety Bond LINA CDC Chairman Want Partisans Vote Opposition Out LINA Police Caution Frontpage Africa Newspaper, Other Media Outlets

Guinée: Le président Ouédraogo assistera à l’ouverture du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Communiqué CEDEAO)


Conakry, 18 avril 2015 -(AGP)- Le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, assistera à la cérémonie d’ouverture de la huitième édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), prévue du 21 au 26 avril, sous le thème de l’intégration et du rapprochement des peuples, selon un communiqué de presse de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en date du vendredi, 17 avril 2015.

‘’Choisi comme parrain de ce grand rendez-vous culturel, M. Ouédraogo sera présent dans ce petit village d’Abidjan en même temps que diverses personnalités de la CEDEAO parmi lesquelles le commissaire chargé de l’Education, de la Science et de la Culture, Jean-Pierre Ezin.

Devenu, par la volonté de divers partenaires, un véritable marché ouest-africain de la musique et du spectacle, le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo coïncidera avec les festivités marquant la célébration, cette année, du 40ème anniversaire de la création de la CEDEAO.

Les organisateurs de la manifestation annoncent des innovations de taille dans cette huitième édition, notamment la création d’ateliers et séminaires de formation, pour faire du FEMUA un «carrefour de rencontres professionnelles et d’échanges entre artistes, hommes de médias, spécialistes de la culture et festivaliers».

Se voulant un projet évolutif, ce festival a été créé en 2008 sur l’initiative de son commissaire général actuel, Salif Traoré, un ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco chargé de l’alphabétisation et de la culture de la paix.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le président de la Commission de la CEDEAO ne devrait pas manquer d’insister sur le rôle important de la musique en tant que véritable moyen d’intégration des peuples, car ne connaissant aucune barrière de langue, de religion, et encore moins de frontières.

A noter qu’en février dernier, le président Ouédraogo avait assisté, à la Maison de l’Unesco à Paris, à la cérémonie de lancement de FEMUA 8. A cette occasion, il avait pris la mesure de l’importance de ce festival de musiques urbaines qui, outre la Côte d’Ivoire, pays hôte, verra la participation d’artistes en provenance d’Afrique du Sud, de RD Congo, des Etats-Unis, du Nigéria, de Colombie, d’Ouganda, de Cabo Verde, du Ghana, du Burkina Faso et eu Togo’’.

CEDEAO/AGP

Dans la même catégorie