APS MONDIAL U19 : LE DRAPEAU NATIONAL REMIS AUX LIONCEAUX DU BASKET APS POUR UNE DÉCENTRALISATION DES ACTIVITÉS DU CENTRE SÉNÉGALO-ALLEMAND D’INFORMATION À L’EMPLOI APS CONTRAT D’AFFERMAGE DE L’EAU : LA SDE VA SAISIR LA COUR SUPRÊME ANGOP UE disponibiliza 12 milhões de Euros para Programas de resiliência ANGOP Angola e os EUA retomam acordo sobre comércio ANGOP Bispos angolanos rezam missa no túmulo de Nsaku Ne Vunda APS INVESTISSEMENTS : LE GOUVERNEMENT INVITE LE PRIVÉ A PRENDRE LE RELAIS DE L’ETAT (MINISTRE) APS GREENPEACE DIT HALTE À L’INDUSTRIE DE FARINE ET DE L’HUILE DE POISSON APS LES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE DAKAR ET PÉKIN PORTÉS À PLUS DE 1500 MILLIARDS CFA EN 2018 (AMADOU HOTT) GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana

Guinée: Les femmes leaders pour la paix à la recherche des propositions de sortie de crise dans le pays


Conakry, 07 mai 2015 -(AGP)- Les Femmes Leaders pour la Paix étaient à la Haute Autorité de la Communication (HAC), mardi, 05 mai, pour échanger avec la présidente de cette institution sur l’imminence des conséquences fâcheuses liées à la spirale de violences que le pays vit depuis la publication du chronogramme des élections par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), rapporte le Bureau de Presse de la HAC.

L’intérêt de cette rencontre, qui s’est déroulée dans la salle des Conférences de la HAC devant plusieurs commissaires, était fort manifeste, quand on sait que depuis maintenant quelques semaines, le pays vit entre menaces et durcissement de position. Devant cette malheureuse situation, l’Association des femmes leaders pour la paix a cru bon de mutualiser ses efforts avec les institutions républicaines du pays, afin d’attirer l’attention de celles-ci sur la nécessité de revenir à la normale pour que le dialogue puisse s’ouvrir entre le pouvoir et l’opposition.

Ainsi, après avoir rencontré les deux autorités religieuses du pays (le Grand Imam et l’Archevêque), l’Assemblée Nationale, le Conseil Economique et Social (CES) et la Cour Suprême, les femmes leaders pour la paix sont venues vers la HAC.

D’entrée, la porte-parole de cette Association, Mme Makalé Camara a tenu, au nom de tous les membres, à féliciter et saluer la brillante élection de Mme Martine Condé à la tête de la HAC. Dans un discours à la tonalité ferme et sans équivoque, Makalé Camara a exprimé l’inquiétude de son Association face à la dégradation de la situation sociopolitique du pays.

«Nous sommes contentes d’être en face d’une mère de famille cet après-midi qui, au-delà de ses responsabilités, est mieux placée pour sentir le danger qui guette notre pays, avec surtout la nouvelle stratégie des manifestants qui consiste à déverser de l’huile de moteur usée sur le goudron».

C’est pourquoi, poursuit l’oratrice, ‘’nous sommes à votre école ce soir pour recevoir de vous des sages conseils devant nous permettre de rapprocher les positions pour que les frères de ce pays, puissent se parler entre eux. Car, au-delà de nos passions et de nos ressentiments, j’estime que nous avons tous l’obligation de construire la paix’’.

En réponse, la présidente de la HAC, Mme Martine Condé a dit toute sa satisfaction par rapport au but visé par ces femmes leaders, avant d’insister sur le renforcement de l’unité, entre elles.

Mme Condé, qui assure que dans la démarche de cette Association, il ne s’agit pas de question personnelle, mais plutôt de l’intérêt national à proposer aux membres, l’élaboration d’un plan de communication qui pourra véritablement toucher les consciences.

Déjà, pour avoir posé par le passé quelques actions dans le sens du renforcement de la paix, la présidente de la HAC profitera de l’opportunité pour remettre une de ses publications sur la paix aux membres de l’Association.

En tout cas, l’urgence d’un compromis se fait de plus en plus pressante, et Mme Martine Condé d’assurer que l’heure ne doit plus être au grand discours, mais plutôt à l’action. «Montrez-vous plus intransigeantes, quand il s’agit de dire la vérité dans votre combat».

Visiblement satisfaite de l’intervention de la présidente de la HAC, la porte-parole de l’Association des femmes leaders pour la paix n’a pas manqué d’apprécier la pertinence des idées reçues.

«Votre imperturbable sérénité et votre sens élevé du devoir nous rassurent aujourd’hui, quant à l’avenir du combat que nous sommes en train de mener. Merci très sincèrement, et sachez que nous serons toujours en route pour venir vous consulter à chaque fois que nous en éprouverons le besoin», a souligné Mme Makalé Camara, ajoutant que ‘’si les choses ne s’arrêtent pas d’elles-mêmes, elles le feront arrêter’’.
HAC/AGP

Dans la même catégorie