NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Guinée-N’zérékoré : poursuite des travaux de reprofilage de la route N’zérékoré-Yomou


   

N’zérékoré, 18 mai (AGP)- La Société Guinéenne de Palmier à Huile et Hévéa (SOGUIPAH) a entamé, depuis mars, 2017, les travaux de reprofilage mécanisé de la Route nationale N’zérékoré -Yomou de 63km, dans la Région forestière, rapporte le correspondant régional de l’AGP.

A date, les machines sont à leur deuxième passage sur cet axe. Les travaux concernent le dégagement des emprises, le terrassement, le rechargement, ainsi que le remblai avec la latérite.

Pour donc accélérer les travaux avant la tombée des grandes pluies, deux (2) équipes de la SOGUIPAH sont sur le terrain. L’une qui a commencé depuis mars à Diécké (Yomou) et l’autre à N’zérékoré.

La connaissance des réalités pluviométriques constitue un facteur non négligeable dans la réalisation des infrastructures routières dans cette région (Guinée Forestière).

Aujourd’hui, les deux équipes sont dans leur deuxième passage sur les différents endroits, avec à la clé, mettre suffisamment de latérites sur les sujets dangereux voire archivés en 2016. Toute chose qui obligeait les usagers de l’année dernière à faire plus de 24 heures pour la traversée en pleine forêt classée.

Selon la directrice générale de la SOGUIPAH, Mariama Camara, «l’objectif est de renforcer la fluidité de la circulation, tout en faisant un cordon de protection et préservation de l’écosystème.
AGP/18/05/017 NM/TSD/IC/ST

Dans la même catégorie