MAP Le Royaume insiste pour qu’Amnesty International présente une réponse officielle concernant son rapport du 22 juin (gouvernement) AIP Des centaines d’éléphants retrouvés morts au Botswana AIP Les institutions de financement du développement s’engagent à soutenir le processus de transformation du Soudan (communiqué) AIP Election Fif : Sory Diabaté présente son projet de programme aux patrons de presse AIP Reprise des vols: l’OMS recommande des mesures de sécurité aux pays africains AIP Plus de 80 morts lors des protestations contre la mort d’un chanteur éthiopien ATOP LE MANUEL DU FORMATEUR EN AGRO-ECOLOGIE, LE CAHIER DE L’APPRENANT ET LA GRILLE DE SUIVI QUALITATIF DES FORMATIONS VALIDES A SOKODE APS COVID-19 : ‘’LA STRATÉGIE VA ÊTRE RÉAJUSTÉE’’ SELON DR ABDOULAYE BOUSSO ATOP L’ONG IYF OFFRE DES KITS SANITAIRES AUX COMMUNES I ET II D’AGOÈ-NYIVÉ ATOP VINGT ET UNE PERSONNES TESTEES POSITIVES DANS UNE USINE DE LA ZONE FRANCHE

Guinée-Politique : Le cortège du Premier Ministre attaqué à Labé par des émeutiers


  20 Novembre      8        Société (20240),

   

Conakry, 20 nov. (AGP)- La délégation gouvernementale a été évacuée d’urgence sur un autre tronçon routier après l’entretien avec les sages de Labé. Subitement les jeunes militants de l’opposition ont investi les rues de la commune urbaine de Labé pour jeter des pierres et scander des slogans hostiles au régime du président Alpha Condé.

Des affrontements ont même éclaté entre manifestants de l’opposition et forces de l’ordre mercredi, 20 novembre 2019. Il y a eu une vive tension autour de la visite du premier ministre à Labé ou des véhicules de la mission gouvernementale ont été caillassés. En attendant des mesures contre les commanditaires des attaques de Labé, le Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana a pris l’engagement solennel devant les sages de Labé de traquer et jugé les coupables à la hauteur de leur forfaiture.

« Sur les derniers événements, je voudrais qu’il n’y ai plus aucun autre cas. Et le président de la République et le gouvernement, nous sommes engagés à faire la lumière sur les tueries. Il vous souviendra que quand j’ai pris en charge le gouvernement, une des mesures que j’avais envisagé était d’interdire les manifestations parce qu’elles correspondent toujours aux tueries, malheureusement. Et ça repris sur l’engagement de la classe politique de veiller à ce qu’il, n’y ai pas de violences. Nous constations malgré cet engagement, qu’il y a des cas de violences, qu’il y a tueries. Nous constatons sur la base des investigations déjà ouvertes, investigations sérieuses, nous constatons que les tueries se font en dehors des manifestations », a déclaré le Premier ministre qui en a profité pour faire des révélations consistantes sur les coulisses des tueries organisées et entretenues.

Et pour Kassory Fofana « les autopsies effectuées sur les 11 premiers cadavres dont la mort a ému tous les Guinéens, l’autopsie indique deux choses curieuses. Dix, d’abord tous les onze cadavres sont morts en dehors des périmètres des manifestations.  Ce n’est pas pendant les manifestations. Dix des onze cadavres, ont été tués de dos, pas en face et dix des onze ont été tués à bout portant à moins d’un mètre. Donc, ce n’est pas des balles perdues, ce n’est pas un face à face entre force de l’ordre et manifestants. C’est pour ça, les investigations vont être approfondies », a promis Ibrahima Kassory Fofana.

Dans la même catégorie