ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection GNA CODEO launches training programme for regional coordinators GNA Driver jailed 30 years for robbery AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des organismes internationaux appellent à des élections apaisées en Afrique de l’ouest (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs blessés et un mort dans des heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Bonoua AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Un seul cas enregistré ce lundi 19 octobre ANGOP Angola: João Lourenço recebe mensagem de Ali Bongo sobre a CEEAC

Guinée- Présidentielle 2020 : 75% de distribution des cartes d’électeurs en 11 jours


  1 Octobre      13        Politique (12045),

   

Conakry, 1er oct. (AGP)- La deuxième rencontre de la cellule technique d’action et de suivi du processus électoral a eu lieu mercredi, 30 septembre 2020 à la CENI en présence des différentes parties prenantes y compris les formations politiques candidates à la présidentielle du 18 octobre prochain.

Plusieurs points ont été discutés dont entre autres, la distribution des cartes d’électeurs, la statistiques et les difficultés rencontrées sur le terrain.   

Au sortir de la réunion, le vice-président de la CENI, Bakary Mansaré qui a présidé la rencontre a souligné : « Nous venons de la réunion de la cellule technique de suivi du processus électoral. C’est la deuxième réunion du genre qui réunit les partis politiques engagés dans le processus électoral. Ils nous ont fait le relevé des disfonctionnements constatés au niveau des différentes préfectures et communes de l’intérieur du pays.

Et, il s’agit entre autres des problèmes liés à la distribution des cartes d’électeurs, les électeurs qui n’ont pas encore retrouvé leurs cartes d’électeurs et les problèmes d’éloignement des électeurs des bureaux de vote. Effectivement, des suggestions ont été apportées, des avis ont été donnés et des commentaires assez approfondies sur la question ont été faits. Ce sont ces suggestions là que nous allons, au niveau de la CENI, mettre en œuvre.

La CENI a mis en place ici un dispositif qui va s’occuper de la vérification. Avec tous les cas qui vont s’avérer vrais après une vérification minutieuse, nous allons résoudre ces cas. »

Parlant du taux de distribution des cartes d’électeurs, il dira que  la CENI a publié les statistiques. « Après 11 jours de distribution des cartes d’électeurs, nous avons constaté qu’il y a eu un engouement. Cette opération de distribution des cartes d’électeurs a drainé la population vers les commissions de distribution des cartes d’électeurs. Sur le plan national, on se retrouve aujourd’hui à 75% de la distribution des cartes d’électeurs », dira-t-il, avant d’inviter les électeurs qui n’ont pas encore reçu leurs cartes d’électeurs à aller vers les commissions de distribution pour le retrait de leurs cartes.

En ce qui concerne le vote des guinéens de l’étranger, le vice-président de la CENI a précisé que : «  Le vote des guinéens de l’étranger, il y a dix (10) pays qui ont donné un avis favorable pour le vote. Il y a deux (2) pays à l’étranger pour lesquels il n’y aura pas de vote parce que l’application de la recommandation demandait que tous les électeurs passent devant les machines pour se faire enrôler en 2019.

Mais au Sénégal et l’Angola où les gens ne sont pas passés, il n’y aura pas de vote. Il y a d’autres pays pour lesquels il y a eu révision, mais les autorités administratives nous ont dit qu’il n’y a pas d’autorisation administrative qui favorise le vote dans ces pays. Ces pays sont au nombre de quatre (4). Il y a aussi neuf (9) autres pays pour lesquels nous n’avons pas encore reçu de document administratif.

Néanmoins, nous avons écrit aux ambassades et à nos CEAMI qui vont envoyer encore des éléments qui vont constituer des fonds de dossier à partir desquels on saura s’il doit y avoir élection dans ces pays ou pas. Déjà dans les dix (10) pays où l’avis de vote est favorable, nous avons placé le matériel électoral pour que les gens votent sans problème. Globalement, le processus se déroule correctement… »

Dans la même catégorie