ATOP L’ONG CATHOLIC RELIEF SERVICES (CRS) A OBSERVE LA JOURNEE COMMUNAUTAIRE ATOP DROITS DE L’HOMME ET CORRUPTION AU TOGO : LE CACIT FORME LES ACTEURS ATOP LES ACTEURS EN ATELIER BILAN A KARA ATOP LE PRIX TOGOLAIS DE LA QUALITE ET LES JOURNEES NATIONALES DE LA QUALITE LANCES GNA We urgently need electricity and water-Kandema residents GNA Absence of decentralized state institutions hindering access to services – Study GNA President launches 2017/2018 census on agriculture report GNA Zanko Paani residents in dire need of potable water AIP Présidentielle 2020: Patrick Achi vante les mérites du candidat Alassane Ouattara à Grand-Bassam AIP Présidentielle 2020: Le préfet de Dabou lance un appel au calme

Guinée-Présidentielle 2020 : La CENI rencontre la mission conjointe CEDEAO-ONU-UA


  3 Octobre      18        Economie (10016),

   

Conakry, 03oct. (AGP)- La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a échangé jeudi, 1er Octobre 2020, dans un complexe hôtelier de Conakry, avec la mission conjointe de la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et des Nations Unies (ONU).

Conduite par Mohamed Ibn Chambas, représentant du Secrétaire Général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel, cette mission est composée des ministres des affaires étrangères du Burkina Faso, du Niger, du Ghana, ainsi que du président de la commission de la CEDEAO, Jean Claude Kassi Brou.

Tenu loin des regards des hommes de médias, la rencontre a duré plus de deux heures.

Au sortir de la rencontre, le porte-parole de la CENI s’est adressé à la presse. Selon le commissaire Mamadi 3 Kaba, codirecteur du département Formation et éducation civique de la CENI, la réunion avait pour but de permettre à la mission conjointe de « s’enquérir du niveau d’avancement des activités des opérations électorales », pour le scrutin présidentiel du 18 octobre.

Le commissaire Kaba a souligné que le président de la CENI est revenu sur les activités réalisées jusqu’à date et pour celles qui restent à mener notamment le vote le jour du scrutin, il a fait une double demande aux institutions hôtes, dont la première consiste au renforcement du cadre de dialogue et la seconde porte sur l’observation électorale.

Par ailleurs, indique le porte-parole, « la CENI est prête à écouter les conseils de toutes les institutions pour un scrutin apaisé, transparent et inclusif dont les résultats seront acceptés par tous les candidats. »

 

Dans la même catégorie