AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 12 coupeurs de route mis en déroute sur l’axe Koutouba-Mango APS DALIFORT : DES FEMMES FORMÉES AU TIC APS IBRAHIMA NIANE CONSTRUIT SON ASCENSION APS SAINT-LOUIS : LA PLACE FAIDHERBE REBAPTISÉE ‘’BAYA-NDAR’’ GNA Government will ensure employment security for communication sector workers APS TRANSFERT D’ALFRED GOMIS : DIJON ET RENNES S’ACCORDENT APS LA FPU INVITE À UN RETOUR AUX VALEURS DE LA FAMILLE AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure

Guinée-Présidentielle 2020 : La COCEGG entend déployer 750 observateurs !


  28 Août      10        Politique (11387),

   

Conakry, 28 Août (AGP)- Le coordinateur national de la Coalition Citoyenne pour des Elections et la Gouvernance en Guinée (COCEGG), Bangaly Minatagbè Camara, a annoncé jeudi 27 Août 2020 que son organisation entend déployer 750 observateurs, 76 superviseurs et 8 coordinateurs régionaux sur l’ensemble du territoire national en vue de permettre à la Guinée de connaitre une élection équitable et crédible, dont les résultats seront acceptés par tous.

Il a fait cette annonce au sortir d’une audience que le président de la CENI, Kabinet Cissé a accordée aux membres de la COCEGG, en présence du vice-président Dr Mamadou Bano Sow.

Créée en 2018, rappelle M. Camara, la COCEGG est une plate-forme de la société civile qui regroupe plusieurs associations et qui bénéficie de l’appui financier de l’USAID et de l’UE dans le cadre de l’observation des élections.

« Nous sommes venu présenter la COCEGG aux commissaires de la CENI ainsi que des activités que nous envisageons de mener pour accompagner le processus électoral » a laissé entendre M. Camara avant de souligner que sa structure a besoin d’une bonne collaboration avec la CENI dans la gestion du processus électoral en cours. Dans cette optique il a émis le souhait d’avoir un point focal à la CENI pour faciliter le travail.

Le premier responsable de la COCEGG rappelle que le processus électoral se déroule en trois phases à savoir la période pré-électorale, la période électorale et la période post-électorale. C’est pourquoi la COCEGG commence dès maintenant son travail et le jour du scrutin, il prévoit la mise en place d’un village électoral composé de trois chambres : une chambre d’analyse ; une chambre technique et une chambre politique. Cela leur permettra, estime-t-il, de faire le monitoring du déroulement du scrutin et interagir avec tous les acteurs du processus afin de corriger toutes les anomalies éventuelles.

« Nous bénéficions d’un appui financier de l’USAID depuis les dernières législatives et l’Union européenne. Nous n’attendons aucun financement de la CENI, simplement un partenariat stratégique avec l’institution en charge des élections qui pourra nous permettre d’accompagner le processus afin que la CENI puisse être plus efficace dans la gestion des élections », indique M. Camara.

Dans la même catégorie