APS CAN À 24 : DIOMANSY KAMARA INVITE LE ETATS À S’ORIENTER VERS LA CO-ORGANISATION APS COVID-19 : UN MÉDECIN-COLONEL SOULIGNE L’URGENCE D’ARRÊTER LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE AGP Covid-19 : Le Gabon compte désormais 34 cas AIP Covid-19: l’Inde offre du matériel d’hygiène et des kits alimentaires d’une valeur de 40 millions AIP Inter/ Pour avoir bravé le confinement, la ministre sud-africaine de la communication suspendue AIP Les femmes du Tonkpi s’engagent pour l’élimination du Covid-19 AIP Inter/Bernie Sanders se retire de la course à la Maison Blanche AIP Covid 19 : les présidents des jeunes des villages de Tanda en mission de sensibilisation APS MACKY SALL PRÔNE UNE ’’STRATÉGIE D’ANNULATION » DE LA DETTE DES PAYS AFRICAINS APS LOUGA : DES SPORTIFS ENGAGÉS DANS LA RIPOSTE AU CORONAVIRUS

Guinée: Réflexion des femmes leaders sur l’inclusion financière


  29 Novembre      21        Finance (426),

   

Conakry, 29 nov. (AGP)- Un Panel a réuni vendredi, 29 novembre un groupe de femmes leaders dans leur domaine pour échanger avec des jeunes femmes futures entrepreneurs sur l’inclusion financière en Guinée. Cest une initiative du Groupe All Africa Global Média en collaboration avec l’agence Baantou.

Les panélistes étaient  composés entre autres de Dr Makalé Traoré, de Mme Sy Mariama Satina Diallo, toutes deux entrepreneurs, de Mme Malado Kaba, ancienne ministre de l’économie et des finances  et Mme Hann Djenaba Keita, coordinatrice nationale du centre international pour le commerce en Guinée.

Tour à tour, ces femmes  leaders ont expliqué les difficultés que les femmes rencontrent dans la réalisation de leurs projets générateurs de revenus et d’emplois.

Pour, Mme Sy Mariama Satina Diallo, la garantie bancaire exigée par les institutions financières est un frein pour permettre aux jeunes entrepreneurs d’accéder à des financements.

Dr Makalé Traoré, pour sa part,  a insisté sur l’accompagnement des pouvoirs publics et des structures financières en faveur de l’entreprenariat féminin car dit-elle pour lever les contraintes bancaires il faut créer la confiance et la solidarité entre tous les acteurs de la chaîne de valeur.

« Je conseille aux jeunes entrepreneurs d’investir 10 % de ce qu’ils gagnent pour le développement durable autrement dit, diviser leur profit en trois parties à savoir: investir une partie dans le capital, une partie pour les risques et la dernière partie pour le développement durable.

Les risques, le confort, la formation continue, la confiance en soi ont été entre autres concepts développés par les panélistes.

Dans la même catégorie