AGP Mandiana/Environnement : Des dispositions à prendre pour diminuer toute forme d’exploitation de l’or pour éviter la dégradation. GNA 350,000 existing ECG customers to benefit from Pokuase BSP GNA Partner with religious groups to attain immunization targets – MCE GNA Political violence due to family breakdown, high unemployment-Survey GNA Mineworkers’ Union calls for free and fair elections GNA Intensify voter education to reduce spoiled and rejected ballots-CCOD GNA ISODEC launches election monitoring portal GNA GJA receives support from Coca-Cola and JN Products APS PLUS DE 17 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL ADMET DES LIMITES DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA JEUNESSE

Guinée-Sécurité : Formation bâclée pour la 3è promotion de la Police


  6 Novembre      17        Santé (8175),

   

Conakry, 06 nov. (AGP)-L’autorité de la police guinéenne vient de fouler au pied les principes de formation qui régissent l’Ecole Nationale de la Police et de la Protection Civile (ENPPC), en réduisant à trois (3) mois, la formation de 6 mois de commune de base prescrite dans le statut de l’ENPPC.

 

C’est une débâcle qui est actuellement sur toutes les lèvres au ministère guinéen de la Sécurité et de la Protection civile.

 

« C’est une formation bâclée, cette 3ème promotion n’a rien appris. Alors que nous avons lutté pendant des années pour avoir une école de formation mais hélas ! C’est triste que cela se passe comme ça aujourd’hui », a lâché un officier dans la cour du département de la Sécurité.

 

Avec ce genre de formation pour des personnes dont l’usage de la force prime sur l’intelligence, la direction générale de la police a sans doute balayé l’ENPPC en jetant le l’eau de bain avec le bébé c’est à dire en négligeant l’expérience des militaires formateurs et officiers de police aguerris en la matière.

 

Du centre Kafiliyah à son succursale Kagbelen, la Direction Générale a fait appel aux formateurs et encadreurs des CMIS qui, dit-on, n’ont aucune notion en matière de formation pédagogique.

 

« C’est un recul pour nous la police guinéenne. Il fallait continuer sur ce professionnalisme qu’on avait commencé à imprimer au personnel », a fait remarquer un adjudant qui lisait une note circulaire sur le tableau d’affichage à la rentrée de la direction générale de la police.

 

L’ENPPC a mis ces agents supposés formés à la disposition de la direction générale  à la veille de l’élection présidentielle passée. Ils sont tous ventilés dans les CMIS  où ils continueront à faire des bavures lors des interventions de maintien d’ordre comme pour dire que la Police guinéenne est 100% CMIS car, le Général Baffoé, l’actuel Directeur Général de la Police était le directeur central de ces compagnies.

 

Ces stagiaires pour lesquels la formation a été écourtée sont tous actuellement déployés dans les rues pour les contrôles et en maintien d’ordre.

 

Dans la même catégorie