AGP Boké-Ramadan: La Fondation AMA offre des vivres à la population de la Commune Urbaine ANP La Ville de Niamey baptise deux places publiques des noms de Mounkaila Sakoira et Cheick Chaibou Ali AGP Labé-Covid-19: 43 nouveaux cas positifs à la prison civile AGP Guinée : Bientôt la 1èr  édition du festival axé sur les enjeux liés à la dégradation de l’environnement AGP Kouroussa-Violence : La Résidence du Préfet attaquée  par des orpailleurs! GNA CISCM lauds Government for promoting E-governance GNA Ghana will serve as entry point for Canadian investors – Kyerematen MAP L’armée libanaise remercie SM le Roi GNA Duke’s coffin lowered into Royal Vault GNA Western Regional Minister visits late Agyako’s family

Guinée/Hôtel Sheraton: Le Syndicat dénonce l’abus d’autorité


  16 Novembre      35        Société (30985),

   

Conakry, 16 nov. (AGP)- La section Syndicale de l’hôtel Sheraton de Grand Conakry  situé dans la commune de Ratoma  a, au nom de ses travailleurs, demandé jeudi 12 novembre 2020, la réintégration des   dirigeants syndicaux victimes de licenciement arbitraire et abusif orchestré par la Direction Générale dudit hôtel  sous les barbes de l’inspection générale de travail de Guinée.

Dans une déclaration à la maison de la Presse de  Kipé Dadiya,  le secrétaire général de la section syndicale de l’hôtel Sheraton,  Amadou Diallo, a expliqué  les différentes démarches menées en vain  par les membres du syndicat de l’Hôtel Sheraton pour sauver l’employé Mamadou Sampil dont le seul crime commis est d’avoir cassé accidentellement un des pots de fleurs sur la terrasse. Pourtant dans cet Hôtel, les expatriés sont exclus de tout licenciement quel que soit le crime commis, apprend-on.

Le secrétaire Général, lui-même a été licencié par les autorités de l’Hôtel Sheraton dont la politique de  souplesse  avec les travailleurs avait été changée avec la venue d’une nouvelle DRH (directrice des ressources humaines) en provenance de l’Hôtel Noom de Kaloum où elle a laissé des employés en larmes.

Conséquences, Abus d’autorités, manque de respect aux travailleurs, violation flagrante des conventions 87,  98, 135 de l’OIT et celles du code de travail Guinéen instaurées  à Sheraton Grand Conakry, a-t-il ajouté.
Si rien n’est fait par le propriétaire, l’hôtel Sheraton Grand Conakry court un risque de désagrément général en terme de coopération tant sur le plan national  qu’  international par la faute de la nouvelle DRH et la Direction Générale trop sourde muette ;  a conclu le premier responsable de la section syndicale de l’Hôtel Sheraton.

Dans la même catégorie