APS MORT DE CHEIKH IBRAHIMA COLY : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE ENQUÊTE APS AFFAIRE SONKO : BBY APPELLE ’’À LA RAISON ET À LA SÉRÉNITÉ’’ APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE APPELLENT POUVOIR ET OPPOSITION À PRÉSERVER LA STABILITÉ APS UN MANIFESTANT TUÉ À BIGNONA, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS LE MAGASIN AUCHAN DE LA CITÉ SOPRIM PILLÉ APS LA CSA DÉTERMINÉE À SE BATTRE POUR LES TRAVAILLEURS, APPELLE « À SE TENIR DEBOUT’’ POUR L’ETAT DE DROIT MAP Sénégal : un mort dans des protestations contre l’arrestation du leader d’un parti de l’opposition (officiel) MAP FAO: 45 pays, dont 34 en Afrique, auront besoin d’une aide alimentaire extérieure GNA Western North residents welcome Supreme Court verdict, calls for peace. GNA Inter-Party Committee in Sissala East pledge to accept Supreme Court decision

Guinée/justice : Les victimes du Camp Boiro demandent vérité et justice


  26 Janvier      20        Société (29453),

   

Conakry, 26 janv. (AGP)- L’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB) a commémoré, lundi 25 janvier 2021, les 50 ans des ‘’pendaisons et assassinats’’ du 25 janvier 1971 perpétrés sous le régime de feu Ahmed Sékou Touré.

Dans une déclaration rendue publique devant un parterre de journalistes, au pont du 08 novembre dans la commune de Kaloum, le secrétaire exécutif de ladite association M. Abdoulaye Conté a réclamé au régime actuel, la justice à leur faveur afin dit-il que la vérité soit dite sur ces évènements.

Dans son intervention M. Conté a rappelé que cela fait plus de 50 ans que des guinéens appartenant à toutes les familles sont ‘’jetés dans des fosses communes’’.

« Les graves purges perpétrées par le PDG et son leader Sékou Touré laissent encore des milliers de familles en deuil, en larmes, dans la souffrance. Des tueries massives, violentes, inhumaines suite à des condamnations extrajudiciaires dans l’irrespect total des lois de notre pays entre 1959 et 1983 », a-t-il dit.

Poursuivant, Abdoulaye Conté a laissé entendre qu’aujourd’hui, les victimes et leurs fils, appellent à se pencher sur cette page douloureuse de leur histoire. Car pour lui, « il est temps de mettre fin à l’omerta savamment entretenue, il est temps que la vérité et la justice réconcilient les guinéens avec leur passé ».

« Nous demandons au président de la République, le Professeur Alpha Condé d’instruire son gouvernement afin que le dossier du camp Boiro soit débattu pour que notre appel à la vérité et à la justice pour un véritable PLUS JAMAIS Ça soit entendu».

La cérémonie commémorative des victimes du camp Boiro a pris fin au domicile de feu Telli Diallo à la cité ministérielle par une lecture du saint Coran à la mémoire des disparus du 25 janvier 1971.

Dans la même catégorie