GNA More than 500 youth to undergo training in oil palm APS CAN U20 : L’OUGANDA REJOINT LE GHANA EN DEMI-FINALES APS ’’SOUS LE VOILE DU BONHEUR’’, UN ROMAN INVITE À DIALOGUER AVEC LES FEMMES VOILÉES APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE SE FAIT VACCINER CONTRE LA COVID-19 AIP Le Préfet de Gbéléban échange avec les Candidats à l’élection législative AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un forum pour la prévention des violences électorales à Katiola AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Six listes en compétition pour deux sièges à Attécoubé INFORPRESS Santiago: Câmara do Tarrafal recebe donativos da Fraternidade Santo António INFORPRESS Amadeu Oliveira declara-se em “módulo de resistência” e diz esperar qualquer decisão da justiça INFORPRESS Comité Olímpico atribui diploma de mérito à Federação Cabo-verdiana de Andebol

Guinée/justice : Madic 100 frontières condamné à 5 ans de prison et 100 millions fg d’amende


  9 Février      19        Justice (1055),

   

Conakry, 08 fev(AGP)- Mamady Condé alias Madic 100 frontières a été condamné ce lundi 08 février par le tribunal de première instance de Dixinn, à 5 ans d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende de 100 millions de francs guinéens, a suivi l’AGP.
Il a été reconnu coupable des faits de “menaces, injures, atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie, incitation à la révolte”.
Ses avocats rejettent le verdict et annoncent un recours. Maître Pépé Antoine Lama, membre du collectif des avocats de la défense, dénonce une justice à double vitesse et affirme qu’ils vont interjeter appel.
«C’est avec consternation que nous avons appris cette décision. Le tribunal a été très exagéré dans le prononcé de la peine consécutive à l’infraction reprochée à Monsieur Mamady Condé. Monsieur Condé n’est pas le seul qui est mis en cause dans de tels faits. A longueur de journée, nous voyons des communicants qui profèrent des propos plus virulents, plus insolents que ce qu’on reproche à monsieur Condé. Nous ne comprenons pas que l’impunité soit garantie dans un camp, et la répression soit le moteur des poursuites dans l’autre. Nous n’acceptons pas cette décision et nous la rejetons purement et simplement. Nous allons dans les minutes à venir formaliser notre recours et nous estimons que le droit sera dit », a-t-il souligné.

Dans la même catégorie