MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

Guinée/politique : La diaspora africaine en Europe condamne l’ingérence de l’UE dans les affaires de la Guinée


  5 Novembre      17        Politique (13216),

   

Conakry, 05 nov. (AGP) – La mission conjointe d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe et du groupe Agir Europe-Afrique, a tenu un point de presse, jeudi 05 octobre 2020, à la maison de la presse à Kipé, pour réagir sur la récente déclaration de l’Union Européenne (UE) sur le déroulement de l’élection présidentielle en République de Guinée.

La conférence de presse était placée sous le thème « africains, faisons confiance à nos institutions ».

Dans son intervention, Monsieur Amoikon Eba, membre de la mission, a fait comprendre que ce sont les guinéens qui sont allés à l’élection présidentielle du 18 octobre. Et seules la CEDEAO et l’UA ont le droit de se prononcer sur les insuffisances enregistrées dans l’organisation de cette élection, dans les règles de la démocratie. Mais pas l’UE, qui n’a pas observé le scrutin.

Pour Docteur Jean Claude, membre de la mission, l’UE ne détient ni l’exclusivité, ni le monopole des critères d’observation d’une élection.

Selon lui, les critères d’observation font parties des standards internationaux utilisés par toutes les organisations internationales pour attester la crédibilité d’un scrutin et des opérations post électorales.

« La déclaration de l’UE sur la crédibilité des résultats de l’élection présidentielle du 18 octobre, témoigne la volonté de l’UE de dicter à la République de Guinée sa façon de gérer ses affaires internes, de l’imposer son point de vue et son mépris vis à vis des institutions africaines et des organisations internationales.

La mission conjointe d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe et du groupe Agir Europe-Afrique, condamne l’ingérence ‘’maladroite de l’UE’’ dans les affaires internes de la Guinée. Elle dénonce avec fermeté cette attitude méprisante de l’UE à l’égard des institutions de la Guinée et des organisations internationales qui ont observé le scrutin du 18 octobre », a fait savoir docteur Jean Claude.

Dans la même catégorie