MAP Casablanca : présentation de la 9ème édition du rapport « CFC Africa Insights » sur la ZLECAF ANP Présentation à la Direction de la Police de Maradi de plusieurs groupes de malfaiteurs MAP New York: Focus sur le périple “inspirant” de Mustapha Zemmouri, premier explorateur africain de l’Amérique du Nord MAP L’UNESCO salue les objectifs ambitieux de l’Union africaine pour l’éducation ANP Le ministre du Commerce et de l’Industrie préside l’Atelier de validation de la Politique Industrielle Nationale (PIN) MAP Visite au Maroc du Général d’Armée Michael Langley, Commandant du Commandement américain pour l’Afrique « USAFRICOM » AIP Le COSIM appelle les fidèles musulmans à donner du sang pour sauver des vies pendant le mois de Ramadan AIP Un séminaire international sur les revêtements routiers en Afrique s’ouvre lundi à Abidjan AIP APV-FLEGT : Le ministre Laurent Tchagba visite le port d’Anvers pour s’imprégner du circuit du bois AIP La deuxième édition de la journée de valorisation des femmes entrepreneures prévue en mars à Abidjan

Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Il ne faut pas que le capitaine Dadis ait peur d’affronter la justice de son pays’’ dixit Me Lancinet Sylla


  5 Décembre      68        Justice (1635), Société (44431),

 

Conakry, 05 déc.(AGP)- Parlant de l’état de santé de l’ex président Moussa Dadis Camara qui a fait l’objet de renvoi de l’audience, Me Lancinet Sylla, avocat du commandant Aboubacar Toumba Diakité a déclaré au micro de l’AGP, qu’ils ont voulu que l’accusé les présente un dossier médical qui atteste qu’il est réellement malade.

Il a fait cette déclaration, lundi 05 décembre 2022, après que l’audience ait été renvoyée par le tribunal de Dixinn, délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry.

« Lorsque quelqu’un invoque son état de santé pour faire renvoyer une affaire, l’intéressé doit quand même le prouver qu’il est malade à travers la production d’un document médical, cela n’a pas été fait et sur la base de quoi le président a décidé en dehors de ces déclarations pour renvoyer cette affaire. Nous, nous aurons souhaité entrer en possession d’une copie de son dossier médical qui atteste qu’il souffre de telle pathologie, et que son état de santé ne lui permettait pas de comparaitre mais rien de tout cela n’a été vérifié. Sur la base de simple déclaration, le président a pris la décision de renvoyer cette affaire », a expliqué l’avocat.

Selon lui, lorsque le président du tribunal réagissait avant de prendre la décision de renvoyer cette affaire le 12 décembre prochain, il a relevé que le président Dadis avait fait comprendre qu’il ne serait disponible que dans trois semaines et il vient encore de dire aujourd’hui qu’il ne sera disponible que dans une semaine.

« Il ne faut pas qu’il ait peur d’affronter la justice de son pays. C’est lui qui l’a réclamée à corps et à cri, alors que les débats sont ouverts dans cette affaire », a conclu Me Sylla.

Dans la même catégorie