MAP SM le Roi félicite M. Mohamed Bazoum suite à son élection Président de la République du Niger ACP Haut Katanga: la recherche pointue au cœur d’un séminaire à UNILU ACP Kwilu : 3.900 kg d’arachides décortiquées récoltées aux champs de multiplication des semences de l’INERA Kiyaka ACP La Première Dame D. Nyakeru satisfaite de l’avancement des travaux de réhabilitation et de construction du « CFMA » ACP Le Chef de l’Etat lance bientôt les travaux d’aménagement des sites pour les 9èmes Jeux de la Francophonie ACP Visite de réconfort du gouverneur Gentiny Ngobila à la famille du patriarche N’Singa Udjuu ACP Le projet « Tufaulu Pamoja-Réussir ensemble » pour l’amplification de la voix des femmes dans la prise de décision ACP Le Regroupement politique  Zaïre a échangé avec le Premier ministre SamaLukonde ACP Lancement à Kinshasa de la première édition du Salon Congo éducation ACP Réglementation de la circulation des diplomates sur le territoire de la RDC

HCRRUN/ 4EME ETAPE D’INDEMNISATION DES VICTIMES NON-VULNERABLES : LA PHASE DE LA KOZAH ENTAMEE


  9 Février      15        Société (29211),

   

Kara, 9 fév. (ATOP) – Le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a entamé, le lundi 8 février à Kara, la quatrième phase d’indemnisation des victimes  non-vulnérables des crises sociopolitiques de 1958 à 2005, pour le compte de la préfecture de la Kozah.

Ce processus de réparation en réponse aux recommandations de la CVJR concerne environ deux milles (2000) victimes pré-identifiées dans la préfecture de la Kozah. Il constitue un geste symbolique et un acte de reconnaissance des victimes par les autorités qui compatissent à leurs peines en leur demandant pardon au nom du peuple togolais, afin de les amener progressivement à adhérer à la démarche de réconciliation nationale dans lequel le Togo s’est engagé.

La séance d’indemnisation a été marquée par la remise de chèques bancaires aux victimes, sous la certification des huissiers, après vérification des identités, suivie d’une prise en charge psychologique.

 

Le 1er rapporteur de HCRRUN, Dr. Wiyao Evalo a réitéré le pardon de l’Etat aux victimes et a souligné que la remise de chèques constitue juste un geste symbolique et ne peut en aucune façon ramener les morts à la vie ou réparer les handicaps causés. Il a indiqué que cette étape survient après celles des préfectures de Bassar, Assoli, Kantè Doufelgou et Binah. Dr. Wiyao a invité les victimes à pardonner et à oublier le passé pour construire l’avenir, car seul le pardon conduit à la réconciliation et par-delà à la paix et à la cohésion sociale.

 

Le préfet de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu a exprimé sa reconnaissance au gouvernement pour cette démarche qui démontre son engagement à soutenir les victimes et à leur témoigner la solidarité nationale. Il a indiqué que ce geste vient aider les victimes à soigner, panser les plaies du cœur et les amener à tourner définitivement cette page douloureuse de leur vie afin de penser à l’avenir. Il a invité ces dernières à créer un environnement propice autour d’elles pour mieux vivre dans la quiétude, la paix et la cohésion sociale.

Quelques victimes interrogées ont témoigné leur gratitude au gouvernement pour avoir pensé à leur bien-être, promettant de tout pardonner pour un lendemain meilleur du Togo.

ATOP/TM/AR

Dans la même catégorie