MAP Les Sud-africains appelés à remettre à la police les armes à feu illégales MAP Le Conseil national de l’ordre des notaires salue les sages décisions de SM le Roi dans la gestion du dossier d’El Guerguarat MAP Gabon : Durcissement des mesures restrictives pour lutter contre la 2è vague de coronavirus MAP Afrique du Sud : Les équipes de gestion des catastrophes en alerte à l’approche du cyclone Eloise MAP La SG de l’OIF lance à Dakar un portail dédié aux ressources humaines éducatives GNA Use of Hydrogen Peroxide inactivates coronavirus – Study GNA 85 people arrested for not wearing nose masks in Koforidua GNA Okere District Assembly congratulates Dan Botwe AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La direction d’une société minière échange avec les populations de Prikro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet de la Marahoué prend fonction

Hommage aux 5 casques bleus décédés en Centrafrique


  6 Janvier      13        Divers (948),

   

Bangui, 05 Janv. (ACAP)- La cérémonie funéraire à l’honneur des 5 casques bleus décédés en Centrafrique s’est déroulée mardi 05 janvier 2021 à Bangui, en présence du chef de la Minusca ,Mankeur Ndiaye, du ministre de la Défense Nationale, Marie Noëlle Koyara, du chef d’Etat-major des Armées, Général de Division Zéphirin Mamadou, du commandant de la force de la Minusca, général de corps d’Armée Daniel Sidiki Traore ainsi que plusieurs responsables de la Minusca.

Le Général D.S TRAORE, comforce de la MINUSCA deposant les gerbes sur une dépouille à bangui le 05 01 2021
Le Général D.S TRAORE, comforce de la MINUSCA deposant les gerbes sur une dépouille à bangui le 05 01 2021

Le but de cette cérémonie funèbre est de rendre un dernier hommage aux cinq soldats de la paix qui sont tombés sur le champ de bataille en République centrafricaine.

Il s’agit de l’adjudant-chef Nibigira Linere, caporal-chef Niyonkwizera Patient et le caporal-chef Ntunzwenimana Eric du contingent Burundais qui ont perdu la vie le 25 décembre dernier, en tombant les armes à la main pour la protection des civils contre les groupes armés dans la localité de Dékoa.

L’adjudant Halidou Koue Nassourou des Forces armées camerounaises qui a trouvé la mort dans un tragique accident de la circulation survenu le 2 janvier sur l’axe Bangui-Boali et du sergent Mohammed Ibrahim, des Forces armées bangladaises qui a succombé le 27 décembre de suite d’une maladie.

Le Chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye a indiqué que les dépouilles de ces soldats de maintien de la paix sont un témoignage de l’engagement ferme de la MINUSCA et des Nations unies aux côtés du peuple et du gouvernement centrafricains qui se battent pour restaurer la paix et la stabilité dans ce pays qui n’a que trop longtemps souffert des affres de la guerre.

Selon le chef de la MINUSCA, « ces soldats de la paix sont morts pour que la population centrafricaine puisse vivre dans la sécurité et la dignité, puisse exercer son devoir citoyen de vote dans un contexte hautement dangereux, volatile et exacerbé par la pandémie du COVID-19, malgré la fragilité économique et sanitaire qui frappe toujours la République centrafricaine ».

« Les auteurs de ces actes de barbarie devront rendre compte de leurs crimes. La MINUSCA comme d’habitude travaillera aux cotés des autorités judiciaires pour que les instigateurs, auteurs et complices de ces tueries répondent de leurs actes devant la justice», a-t-il conclu.

Quant au ministre de la Défense, Marie Noëlle Koyara, elle a rendu un hommage mérité à ces casques bleus de la MINUSCA, à leur pays respectifs ainsi qu’à leurs proches pour le sacrifice suprême consenti.

Au nom du président de la République et au nom du gouvernement centrafricain, le ministre de la Défense leur a décerné la médaille de Chevalier, dans l’ordre de la reconnaissance centrafricaine à titre posthume.

Rappelons que la MINUSCA est la mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation de la RCA. Elle est active en Centrafrique depuis septembre 2014 et c’est dans le cadre de leur mandat que ces soldats sont morts.

Dans la même catégorie