APS OUVERTURE À DIAMNIADIO DES TRAVAUX DE LA JOURNÉE NATIONALE DE LA DÉCENTRALISATION APS COVID-19 : 24 NOUVEAUX CAS DONT 7 IMPORTÉS APS LOUGA : DES KITS D’HYGIÈNE REMIS À DES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP APS CLASSEMENT FIFA : LES LIONS RECULENT D’UNE PLACE APS PAP2A : SEYDOU GUÈYE RAPPELLE LE NÉCESSAIRE PORTAGE INSTITUTIONNEL AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La chefferie Tchagba du village Akouédo réclame le dédommagement de son site cédé à une société AIP Côte d’Ivoire – AIP / KKB : « J’ai fait le choix de la stabilité » AIP Cote d’voire –AIP/ Laurent Tchagba lance les travaux d’un château d’eau à Mankono et ses localités environnantes AIP Côte d’Ivoire –AIP/Présidentielle 2020 : Le candidat KKB propose l’intégration des notes des classes de première et de terminale au baccalauréat GNA Analyzed lithovit liquid fertilizer was dilute-Witness

« Homo Sapiens, les nouvelles origines »: Documentaire coproduit par Arte, SNRT et 2M


  10 Octobre      11        Arts & Cultures (1243), Photos (4212),

   

Rabat, 10/10/2020 (MAP)- « Homo Sapiens : les nouvelles origines » est l’intitulé d’un documentaire évènement coproduit par ARTE FRANCE, SNRT et 2M qui sera diffusé en prime sur les trois chaines en octobre et en janvier 2021.

Selon une fiche technique de cette co-production, le film documentaire, « aux allures d’enquête scientifique qui explique comment des certitudes ont été ébranlées suite à de nouvelles révélations », sera diffusé ce samedi en prime sur ARTE, le 15 octobre en prime sur Al Aoula et en janvier 2021 sur 2M.

« Assurément, c’est à Jbel Ighoud que cette formidable aventure scientifique démarre portée par deux chercheurs passionnés, le Marocain Abdelhouahed Ben-Ncer et le Français Jean Jacques Hublin », lit-on sur la fiche qui signale que « le Maroc est le nouveau berceau de l’humanité ».

« Tout commence au Maroc, à Jbel Ighoud, dans la région de Safi. Des ossements humains sont découverts dans une mine. Nous sommes en 1960 et c’est le carbone 14 qui permet à l’époque de les dater à plus de 40.000 ans », relève la même source, ajoutant qu’en 1980, les deux chercheurs passionnés sont revenus à la charge, convaincus que ces vestiges sont beaucoup plus anciens et que le site recèle de nombreux trésors.

Il s’agit du Marocain Abdelouahed Ben-Ncer et du Français Jean Jacques Hublin qui n’ont cessé de l’étudier et de l’analyser, à l’instar de plusieurs générations de chercheurs, d’après le document, qui ajoute que ces chercheurs « seront à l’origine de nouvelles fouilles menées bien des années plus tard, avec une équipe internationale ».

Au fur et à mesure de leurs travaux, de nouvelles vérités apparaissent suscitant un énorme suspense et des rebondissements, à travers un récit captivant qui raconte les différentes étapes de cette aventure hors du commun, peut-on encore lire dans la fiche technique du documentaire.

Grâce à la persévérance et la détermination de cette équipe, de nouveaux restes humains appartenant à 5 individus seront ainsi mis au jour en 2005. « La découverte est extraordinaire, d’autant plus que les progrès technologiques permettent désormais de mieux faire parler ces ossements ».

Outre les découvertes proprement dites, le documentaire mettra l’accent sur les prouesses de la high tech au service de la paléontologie. « Vous saurez tout sur ces outils super puissants, capables de nous livrer toutes sortes d’informations sur nos origines, à travers des fossiles humains vieux de plusieurs centaines de milliers d’années : Scan, reconstitutions virtuelles, images en 3D…Aux fouilles traditionnelles, s’ajoutera dorénavant la paléontologie virtuelle », selon la fiche.

Le documentaire est une « aventure fascinante et émouvante à la fois, de l’avis même des chercheurs et scientifiques » . « Bien que pugnaces et convaincus de pouvoir mettre au jour de nouveaux trésors, ils n’avaient jamais osé imaginer une telle avancée dans la détermination de nos origines ».

Bien des conclusions seront anéanties à tel point qu’il deviendra nécessaire de rectifier les manuels scolaires et les publications. Des ossements humains qui remontent à 300 000 ans et appartenant à 5 individus ? Qui aurait pu le prédire !, lit-on encore sur la fiche.

Pour la production, « toute l’histoire de nos origines est remise en question puisqu’il est désormais prouvé que l’apparition de l’homo sapiens remonte à bien plus que 200 000 ans et que l’Afrique du Nord fait également partie du berceau africain de l’humanité ».

« L’histoire est belle. Elle a pour théâtre le Maroc ; la région de « Jbel Ighoud » aujourd’hui classé patrimoine national, selon le document.

Dans la même catégorie