MAP Kenya : Vers l’adoption du yuan chinois comme monnaie de réserve (Banque centrale) MAP La BAD présente le premier indice de réglementation du secteur de l’électricité en Afrique MAP M. Benabdelkader s’entretient à Marrakech avec plusieurs ministres africains et arabes des moyens de renforcer la coopération dans le domaine de la modernisation de l’administration publique MAP Sahara: L’Envoyé personnel de l’Onu en tournée dans la région à partir de samedi GNA Man murdered and buried at Assin Otabilkrom AGP L’Opam indignée par les arrestations à répétition des journalistes AGP Bientôt un observatoire intégré santé-environnement au Gabon GNA Development Expert wants Public perception of development changed.

« il n’y a pas une surproduction d’arachides » (papa Abdoulaye Seck)


  13 Mars      32        Economie (18992),

   

Dakar, 13 mars 2018 – (APS) – Le Sénégal ne fait pas face à une surproduction d’arachides, mais à une production abondante, a rappelé mardi à Dakar le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck qui promet que des « dispositions sont prises » pour régler graduellement les problèmes de commercialisation.

« Il n’y a pas de surproduction, il y a une production abondante, une production records de 1.411 000 Tonnes et gérer une production pareille, ce n’est pas gérer une production de 250 000 Tonnes », a-t-il dit.

Le ministre s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de la 11e édition du SIAGRO à laquelle participent des entreprises françaises et marocaines spécialisées dans les intrants et équipements pour l’agriculture et l’agro-alimentaire.

« Nous sommes loin d’être en face d’une surproduction arachidière. Il y a surproduction si et seulement si après avoir transformé, consommé qu’il y a un surplus sans destination », a-t-il expliqué.

« Nous pouvons être rassurés parce que des dispositions sont prises par les acteurs ruraux, par le gouvernement pour s’acheminer vers une fin heureuse pour l’ensemble des intervenants au niveau de la filière arachide », a-t-il dit.

« Au moment où je parle, les huileries ont collecté 212 000 Tonnes d’arachides. L’année dernière à la même période, 122 000 Tonnes ont été collectées. Nous sommes aussi à 82 000 Tonnes d’export graines », a-t-il ajouté.

Le ministre a révélé que le montant total des factures tourne autour de 50 milliards de Francs CFA dont 37 milliards déjà libérés et 11 autres en voix de l’être.

« Nous estimons que la campagne est en train d’être mieux pris en charge. Nous ne sommes pas encore à la fin de la campagne de commercialisation et des financements conséquents sont déjà injectés », a-t-il soutenu.

Le ministre de l’Agriculture a cité le Crédit agricole qui a injecté 20 milliards de FCFA, la Banque nationale pour le développement économique (BNDE) qui a mis 20 milliards et la SONACOS qui a mobilisé 52 milliards pour l’achat de 170 000 Tonnes.

« Lorsqu’on s’est rendu compte que la production est abondante, des instructions ont été données par le président de la République pour que la SONACOS passe à 250 000 Tonnes de collecte », a-t-il dit.
SK/OID/ASB

Dans la même catégorie