APS MORT DE CHEIKH IBRAHIMA COLY : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE ENQUÊTE APS AFFAIRE SONKO : BBY APPELLE ’’À LA RAISON ET À LA SÉRÉNITÉ’’ APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE APPELLENT POUVOIR ET OPPOSITION À PRÉSERVER LA STABILITÉ APS UN MANIFESTANT TUÉ À BIGNONA, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS LE MAGASIN AUCHAN DE LA CITÉ SOPRIM PILLÉ APS LA CSA DÉTERMINÉE À SE BATTRE POUR LES TRAVAILLEURS, APPELLE « À SE TENIR DEBOUT’’ POUR L’ETAT DE DROIT MAP Sénégal : un mort dans des protestations contre l’arrestation du leader d’un parti de l’opposition (officiel) MAP FAO: 45 pays, dont 34 en Afrique, auront besoin d’une aide alimentaire extérieure GNA Western North residents welcome Supreme Court verdict, calls for peace. GNA Inter-Party Committee in Sissala East pledge to accept Supreme Court decision

IMPLICATION DE LA JEUNESSE DANS LES PLANS NATIONAUX DE DEVELOPPEMENT COMMUNAUX : LES MAIRES ET RESPONSABLES DES COMMISSIONS DES JEUNES DES COMMUNES DU GRAND LOME EN FORMATION


  2 Février      15        Société (29453),

   

Lomé, 2 fév. (ATOP) – Les maires et responsables des commissions des jeunes des communes du grand-Lomé se forment sur « La prise en compte de la jeunesse dans les plans nationaux de développement communaux », les 2 et 3 février à Lomé.
Cette session est organisée par le ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Elle fait suite à celles organisées dans les régions des Savanes, de la Kara et Centrale. L’objectif est d’amener les participants à mieux prendre en compte, les jeunes dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi évaluation des plans locaux de développement. Il s’agit également pour les bénéficiaires, d’impliquer la jeunesse dans la déclinaison du plan stratégique national pour l’emploi des jeunes dans les plans communaux de développement.
Au cours de la formation, les maires et responsables des commissions des jeunes seront familiarisés, d’une part, avec les instruments relatifs à la promotion de la jeunesse et d’autre part, dotés d’outils nécessaires leur permettant d’assurer l’implication et la participation active des jeunes dans la conception, la mise en œuvre et le suivi de programmes de leurs localités. Ils seront surtout formés sur trois modules. Le premier module porte sur le « Rôle de la jeunesse dans le développement d’une commune ». Le deuxième est relatif aux « Instruments nationaux et internationaux de promotion de la jeunesse ». Le troisième module traite de la « Stratégie pour assurer l’implication et la participation efficaces des jeunes dans les plans de développement communaux ».
Le directeur de cabinet du ministère en charge de la Jeunesse, Vovor Yawotse, se référant aux statistiques de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), a révélé que la population compte 66% des personnes âgées de moins de 35 ans. Selon lui, cette frange constitue une ressource précieuse que le Togo devra valoriser précisant qu’elle demeure un atout de premier plan pour le développement des communautés.
Le directeur de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Anala Arime a fait savoir que cette formation leur permettra d’échanger sur le comportement des jeunes au sein des communautés et de trouver des stratégies pour les impliquer dans les actions de développement de leurs localités. « Si les jeunes sont bien encadrés, ils constituent une force pour le développement », a-t-il signifié.

Dans la même catégorie