MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Inauguration à Soubré de « la maison des chefs »


  23 Octobre      18        Politique (18623),

   

Soubré, 23 oct 2020 (AIP)- Le président du conseil régional de la Nawa, Alain Richard Donwahi, a procédé jeudi 22 octobre 2020 à l’inauguration du centre multi-ethnique de médiation et d’arbitrage des chefs traditionnels de la Nawa, « la maison des chefs », en présence du préfet de région, Koné Messemba.

L’édifice d’un coût de 50 millions FCFA, est composé d’un bâtiment administratif avec quatre bureaux, d’une salle de médiation, de logements de deux pièces et d’un réfectoire. C’est un don du ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la lutte contre la Pauvreté, visant à offrir un lieu de rassemblement convenable aux chefs traditionnels de la région. Il est équipé d’un vidéo projecteur et d’un ensemble de sonorisation.

Se félicitant de la réalisation de cet important projet qui va renforcer la capacité opérationnelle des chefs traditionnels, Alain Richard Donwahi a exhorté les têtes couronnées de la Nawa à faire de ce joyau un cadre de réflexion, d’anticipation ou de résolution des conflits. « Soubré doit préserver son image de région de paix et d’hospitalité, où le vivre ensemble est une réalité palpable », a t il indiqué.

Le porte parole des chefs traditionnels, Dissia Mathurin a assuré que ce centre sera un atout supplémentaire pour renforcer les liens de fraternité déjà forts dans cette région. « Ce centre nous rendra encore plus opérationnel, efficace et nous permettra de nous voir régulièrement pour échanger sur les éventuels conflits dans nos communautés », a-t-il indiqué.

Dans la même catégorie