APS ABDOU KARIM SALL ANNONCE LA CRÉATION DU ’’PRIX DU CHEF DE L’ETAT POUR L’ENVIRONNEMENT (…)’’’’ APS KAOLACK : LE DG DE LA SENELEC OFFRE DES KITS ALIMENTAIRES AUX SINISTRÉS APS CORONAVIRUS : 40 NOUVELLES INFECTIONS ET 2 DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES APS ’’Le Joola’’ : dépôt d’une gerbe de fleurs et minute de silence à Mbao GNA Government will ensure employment security for communication sector workers GNA Akatsi-Wute road accident injures many with five in critical condition GNA Communities advised to desist from divisive politics GNA Agrihouse holds second livestock, poultry tradeshow GNA NDC votes in Volta and Ashanti regions witness decline over the years AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Les sous-préfectures de Bonon et de Gohitafla seront érigées en départements

INONDATIONS AU MARCHÉ HLM : LES DÉCHETS MARCHANDS EN CAUSE


  7 Septembre      13        Société (23123),

   

Dakar, 7 sept (APS) – Le marchés des HLM, haut lieu du commerce dans la banlieue dakaroise a été fortement impacté par les pluies du week-end, une situation que le chef de la section stations pompages de Dakar ville, Moustapha Wilson impute aux déchets marchands déposés de manière anarchique sur les lieux.

Conséquence des pluies diluviennes, les commerçants ont du patauger dans les eaux, éprouvant toutes les difficultés pour rejoindre leurs cantines. D’aucuns ont du faire usage de racleurs et serpillière pour nettoyer les lieux au moment où d’autres assistaient avec impuissance à ce spectacle de désolation malgré la présence des caniveaux.

« (…) je ne pouvais même pas accéder à mes affaires bloquées à l’intérieur à cause de l’eau, alors que je suis à moins de dix métres de la bouche d’évacuation », a expliqué Bousso Faye, vendeuse de prêts à porter, établie au marché depuis 1989. Selon elle, cette situation est ’’inadmissible’’ dans la mesure où le même phénomène se reproduit quasiment tous les ans.

’’Plusieurs travaux d’assainissement ont été effectués ici depuis ces dernières années, mais finalement on ne sait pas à quoi ils servent puisque le problème reste entier’’, a pour sa part souligné, Aïda Sourang, une autre commerçante impactée, trouvée en pleine discussion avec des agents de l’ONAS à l’ouvrage.

Pour le chef de section stations pompages de Dakar ville, Moustapha Wilson, le marché et ses environs jouissent d’un système d’assainissement de qualité et opérationnel.

Il a fait état d’un système de traitement pour les eaux usées et d’un autre pour les eaux de pluie installés sur la corniche, point le plus bas des HLM.

Selon Wilson, la principale cause de ces inondations récurrentes est le dépôt anarchique des déchets marchands, à savoir les emballages et objets connexes abandonnés à même le sol, sans conditionnement par certains commerçants, obstruant du coup les bouches d’évacuation.

’’Pour vous en rendre compte, tous les autres quartiers de ce secteur sont reliés à ce même réseau. Pourtant, quelques minutes après chaque pluie, ces rues sont à sec. Ça veut tout dire’’, soutient-il.

’’Cette situation nous oblige en cette période à dépêcher au quotidien sur place une équipe pour effectuer le curage de caniveaux afin d’assurer la continuité du service pour limiter autant que faire se peut, les désagréments’’, fait-il savoir.

Il a insisté sur le fait que des campagnes de sensibilisation ont été effectuées en collaboration avec des délégués du marché HLM ‘’sans grands résultats’’.

Dans la même catégorie