ATOP LE PREMIER MINISTRE, KOMI SELOM KLASSOU A DEMISSIONNE ATOP LE MINISTRE EGBETONYO APPELLE LES ACTEURS A ŒUVRER « AU DEVELOPPEMENT RURAL PAR LE TOURISME» ANP Niger : Les membres de la CNDH outillés sur le Mécanisme National de Prévention de la Torture ANP Le Ministre de la Communication visite la station régionale (ORTN) de Tahoua AGP Labé/société : Réalisation d’un puits amélioré pour les citoyens de Saaré-kaly AGP Kissidougou/éducation : Lancement des travaux de rénovation du lycée Soundiata Keita AGP Matoto/politique: Sensibilisation des citoyens d’Enta pour le retrait des cartes d’électeurs APS MACKY SALL DRESSE LES CONTOURS D’UN PLAN QUINQUENNAL DE FINANCEMENT DE LA SANTÉ GNA Minister cuts sod for Damang Arts Training Centre GNA Disregard money sharing reports – NDC

Inondations : Le Niger va déclarer l’état d’urgence humanitaire (Comité)


  31 Août      122        Politique (11439),

   

Niamey, 31 Août (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé, ce lundi 31 août 2020 au Palais de la Présidence, une réunion du Comité de suivi des inondations. Cette réunion fait suite aux inondations exceptionnelles enregistrées ces derniers au Niger, conséquence des fortes précipitations qui se sont abattues sur le pays.

La réunion a regroupé, autour du Chef de l’Etat, le Ministre d’Etat en charge de l’Agriculture, le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, le Ministre des Transports, celui Délégué au Budget, ainsi que d’autres responsables concernés par la question.

A la fin de la réunion, le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi, après avoir fait observer que les inondations enregistrées au Niger à partir du 10 juillet 2020 du fait de l’abondance des pluies rappelle celles de l’année 2012, a indiqué qu’à la date du 30 août 2020, environ 32.500 ménages sont sinistrés pour près de 281.000 personnes concernées, 26.300 maisons effondrées, 51 décès et, sur le plan des cultures, 5.516 hectares inondés.

« Face à cette situation, le Président de la République demande, dans l’urgence, aux acteurs du développement, au Gouvernement et aux partenaires humanitaires de voir dans quelle mesure reloger immédiatement et le plus vite possible les populations sinistrées, que ça soit dans la ville de Niamey que dans les grosses agglomérations du pays et cela avant le 15 septembre 2020 qui est la date normale d’ouverture des classes afin d’éviter des conflits entre la population sinistrée et l’ouverture des classes », a annoncé M. Laouan Magagi.

« Par rapport à cela, il a également instruit les maires, le président de la délégation spéciale de Niamey et des principales villes de voir dans quelle mesure on peut trouver des solutions très rapidement pour pouvoir trouver des parcelles qui peuvent abriter ces populations déplacées », a-t-il ajouté.

Les partenaires humanitaires et les partenaires techniques et financiers du Niger ont été également invités à voir dans quelle mesure ils peuvent aider le Gouvernement pour avoir les abris nécessaires afin de reloger tous les ménages sinistrés.

En plus de cela, le Président de la République a demandé de voir comment poursuivre, au cas par cas, la réponse qui est faite par les humanitaires, les partenaires techniques et financiers et par le Gouvernement.

Le Chef de l’Etat a salué l’effort de la communauté humanitaire qui, sur l’ensemble du pays, « est en train d’apporter des réponses, tout en demandant au Coordonnateur humanitaire pays qui est en même temps président des partenaires techniques et financiers du pays de faire l’offensive nécessaire afin que soit déclenché très rapidement, un certain nombre de mécanismes », a rapporté le Ministre de l’Action Humanitaire.

Il a aussi annoncé que, face à la situation, « le Ministre de l’Intérieur est instruit pour prendre l’Arrêté de déclaration de l’urgence par rapport aux inondations au Niger afin de permettre à ce que le mécanisme de réponse immédiate du Système des Nations Unies qui permet de mobiliser le fonds SERF et ceux de la Banque Mondiale (MRI et SERC) puissent être déclenchés et venir en appui à la population par rapport à l’urgence ».

« Mieux encore, le Président de la République nous a inscrits tous dans la logique de la durabilité et nous a demandé de voir dans quelle mesure on peut faire des propositions concrètes sur la base du travail que le Comité technique a eu à faire, de poursuivre ce travail très rapidement pour proposer des actions qui peuvent être faites afin que les eaux qui sont mobilisées puissent servir à faire quelque chose », a-t-il fait savoir.

Et parce que selon le Président Issoufou Mahamadou, « l’abondance des eaux ne doit pas être synonyme des inondations », le Ministre Laouan Magagi a indiqué que, dans le cadre de l’initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens », « beaucoup d’activités sont en train d’être faites au Niger et la mobilisation de ces eaux-là va permettre de faire renforcer la sécurité alimentaire du Niger et de faire en sorte que les populations puissent trouver à manger partout dans notre pays ».

Enfin, a-t-il dit, le Président de la République a, au terme de cette réunion, salué et félicité les partenaires techniques et financiers, les bilatéraux qui continuent à accompagner le Niger dans le cadre de la gestion de ces inondations.

Dans la même catégorie