AIP Côte d’Ivoire/ L’amnistie est une « opportunité à ne pas galvauder » (Porte-Parole du gouvernement) ATOP Rencontre nationale de l’academie politique des femmes leaders et remise de certificats aux academiciennes du cycle 2018 ATOP Les trois meilleurs projets beneficient chacun d’une subvention de 1.500.000 fcfa ATOP LE GTFJPS-OAS en réunion pour renforcer la synergie d’actions inter-Etats AIP Côte d’Ivoire / Le village de Blahou (San Pedro) désormais électrifié AIP Côte d’Ivoire / 306,8 milliards de FCFA approuvés par la BOAD au premier trimestre 2018 AIP Côte d’Ivoire / La question de l’énergie solaire au centre des 45 ans de la BOAD GNA Parents should encourage children to pursue higher education – chief GNA Churches urged to complement government’s efforts in skills training GNA UNFPA holds sexual education for youth of James Town

Insécurité au Burkina : Un mouvement appelle au soutien des familles des victimes d’attaques terroristes


  12 Septembre      11        Société (42781),

   

Ouagadougou, le 12 sept. 2018 (AIB)-Le Mouvement je suis Burkinabè (MOB), a appelé lundi, les Burkinabè à soutenir les familles des Forces de défenses et de sécurités (FDS) et des fonctionnaires victimes des attaques terroristes, en donnant leurs contributions financières au numéro Orange Money 67431729, rapporte Sidwaya.

Pour le porte-parole du MOB, Abdoul Aziz Bougma, il s’agit, entre autres, de collecter des fonds pour soutenir la scolarité des enfants des FDS, des fonctionnaires victimes d’attaques terroristes, de reconstruire les infrastructures publiques détruites et de ramener la sérénité dans le pays.

M. Bougma dont les propos sont rapportés par le quotidien Sidwaya, s’exprimait à l’occasion du point de presse de présentation de leur mouvement.

Il a justifié que l’idée est née suite aux attaques terroristes répétées. «Les Burkinabè sont invités à faire preuve de générosité dans cette difficile situation sécuritaire que leur pays traverse », a exhorté le porte-parole du mouvement.

L’objectif visé est de «faire de chaque individu une FDS, faire un plaidoyer pour qu’on réveille les polices de proximité dans toutes les communes du Burkina Faso, montrer aux yeux du monde que le peuple est débout pour lutter contre les attaques, rassurer les amis du Burkina Faso en faisant en sorte qu’il n’y ait plus de zones dites rouges sur notre territoire national…», a déclaré Abdoul Aziz Bougma.

Le Journal renseigne que le collectif prévoit s’adresser à plusieurs départements ministériels pour obtenir leurs concours.

«Un comité de gestion des fonds récoltés, composé de représentants du Mouvement, des familles des victimes, des FDS, de la presse et du ministère en charge de la solidarité nationale sera mis en place», a laissé entendre M. Bougma.

Et d’assurer qu’«un rapport sur la collecte des sommes d’argent et autres ressources mobilisées sera fait à la presse de façon hebdomadaire pour permettre à tous d’avoir un regard sur les activités du mouvement».

Agence d’information du Burkina

Dans la même catégorie