GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Installation du secrétariat de la ZLECAF à Accra : Le Président Issoufou se réjouit de cette avancée


  17 Août      18        Economie (9744),

   

NIAMEY, 17 Août (ANP) – Le Président de la République du Niger, M. Issoufou Mahamadou, Champion de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), a demandé, ce lundi 17 août 2020, à l’ensemble des parties prenantes de la ZLECAf de conjuguer leurs efforts et de mutualiser leur énergie pour que les objectifs fixés soient atteints.

Dans un message à l’occasion de l’installation définitive du Secrétariat Exécutif de cette Institution dans ses propres locaux à Accra au Ghana, le chef de l’Etat nigérien s’est réjoui de ‘’cet important évènement qui constitue un signe de plus que ce projet emblématique de l’Union Africaine’’.

Le parrain du projet ZLECAF a invité les différentes parties prenantes a conjugué les efforts autour de la finalisation des questions concernant la libéralisation tarifaire, les listes d’engagements spécifiques, le commerce des services et les règles d’origine.

Le président Issoufou a salué la proposition des Afro-champions visant à fournir un soutien logistique et technologique pour faciliter la tenue d’activités se rapportant au processus de la ZLECAf par le biais de la plateforme virtuelle.

le Chef de l’Etat nigérien a également demandé aux Ministres en charge de la question, aux négociateurs et autres experts de « saisir l’opportunité de cette offre des Afro-champions pour organiser des rencontres virtuelles et prendre les dispositions idoines pour que les activités prévues soient réalisées et que 2021 soit l’année de démarrage effectif des transactions ».

A ses pairs africains, il les a exhortés « à garder le sens de l’unité, de la solidarité et de la dignité comme valeurs cardinales africaines telles qu’elles nous sont léguées par les pères fondateurs de notre organisation », tout en leur demandant de rester « engagés et résolument déterminés à poursuivre le processus de mise en œuvre de l’opérationnalisation de la ZLECAf et des autres programmes et plans de l’agenda 2063 ».

Le fait est que « en créant la ZLECAf, nous avons fait le choix de nous unir », a voulu rappeler le Président Issoufou Mahamadou, pour qui, « en acceptant d’accueillir le siège de la ZLECAf, le Ghana reste fidèle aux convictions de ce digne fils de l’Afrique » que fut le docteur Kwame Nkrumah, l’un des pères fondateurs de l’Union Africaine, cet éminent panafricaniste qui avait prédit que « l’Afrique doit s’unir ou périr ».

Pour ce faire, le Chef de l’Etat nigérien a fait observer que « notre continent dispose d’un actif démographique croissant », notamment sa jeunesse qu’il faut « transformer en dividende économique » en lui assurant la santé, l’éducation, la formation, mais aussi en lui fournissant des emplois.

Selon lui, « seule la mise en œuvre de l’agenda 2063 et de ses plans et programmes peut nous permettre d’y parvenir », notant que la ZLECAf est un outil formidable à cette fin, en ce que « nos peuples veulent d’un ensemble économique intégré et dynamique où eux, leurs produits et leurs services circulent librement ».

Dans ce cadre, le Président Issoufou Mahamadou a tenu à rappeler à ses pairs et à tous les acteurs de la ZLECAf que « nous leur avons fait cette promesse et donné cet espoir en signant l’accord instituant la ZLECAf le 23 Mars 2018 à Kigali et en le faisant ratifier par le minimum requis de 22 Etats dès le 30 Mai 2019 ».

Bien plus, a-t-il souligné, « nous leur avons donné cet espoir en lançant le processus d’opérationnalisation de la ZLECAf le 7 juillet 2019 à Niamey et en prenant date pour 2020 pour le démarrage des transactions », avant que la COVID 19 ne vienne bouleverser cet agenda.

« Malgré tout, a indiqué le Champion de la ZLECAf, nous devons nous adapter, accélérer la cadence pour tenir les promesses faites à nos peuples ».

La ZLECAf, note-t-on, est un projet phare de l’Union Africaine porté par le Président nigérien Issoufou Mahamadou et qui vise l’intégration de l’ensemble des 55 États de l’Union Africaine au sein d’un marché commun de quelque 1,2 milliards de consommateurs, avec des perspectives d’industrialisation, d’émergence de chaines de valeur, de création d’emplois et de richesses, de développement macro et microéconomique, etc.

Son opérationnalisation, prévue en 2020, a été repoussée en 2021 pour cause de Covid-19. Son Secrétaire Exécutif est basé à Accra au Ghana. Il est dirigé par le Sud-Africain Wamkele Mene, élu en février 2020.

Dans la même catégorie