GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

Institution / La décision n°98-050 de l’accès des partis politiques aux médias du service public en relecture à Grand-Popo


  11 Février      13        Non classé (255),

   

Porto-Novo, 11 Fév. 2021 (ABP) – Le président de la haute autorité, de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), Rémi Prosper Moretti a ouvert jeudi à Grand-Popo l’atelier d’évaluation de l’organisation de l’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux médias de service public.
La Haac, dans ses prérogatives, a comme missions essentielles de veiller à l’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux moyens officiels d’information et de communication. Aujourd’hui, la règlementation prise à travers la décision n°98-050 du 17 juin 1998 devenue caduque suite aux contextes et au paysage socio-politique, dira Armand Houssou, conseiller à la HAAC, « mérite d’être revisitée et relue». C’est donc l’une des raisons qui justifient la tenue de la rencontre de Grand-Popo. Pendant soixante-douze heures, les participants vont faire des suggestions sur l’accès des partis politiques, des associations et des citoyens aux médias du service public avant la prise d’une nouvelle décision.
Pour le président de la HAAC, Rémi Prosper Moretti, l’équité au niveau des médias offre la possibilité aux partis politiques de s’adresser à leur électorat sans se sentir lésés. Elle offre également, poursuit-il, « la possibilité aux associations et aux citoyens de s’exprimer sur l’animation de la vie politique nationale ».
Tout en rappelant l’une des missions de la HAAC qui est de veiller au respect de la déontologie en matière d’information et à l’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux moyens officiels d’information et de communication, le président Moretti a déclaré que le séminaire cadre bien avec cette mission parce que, souligne-t-il, « va nous armer pour la mise en œuvre de stratégies idoines devant conduire à une régulation convenable des médias ».
A l’en croire, le thème du séminaire est suffisamment évocateur car, dit-il, « en tant qu’autorité de régulation il nous appartient de garantir le pluralisme des opinions ». Toute chose qui ne peut se faire que si, indique-t-il, « l’équité est effectivement établie ».
Pour finir, le président Rémi Prosper Moretti a laissé entendre qu’une bonne appropriation des résultats issus du séminaire permettra à la HAAC de faire un bond significatif vers une régulation au service de toutes et de tous.
Le séminaire qui prend fin le samedi, réunit les conseillers, les cadres de la HAAC et les acteurs impliqués dans l’application de la décision en relecture.

Dans la même catégorie