AIP Anémie et infections respiratoires, causes principales de morbidité à Dimbokro (directeur CHR) AIP Les meilleurs élèves de l’IEP de Songon récompensés AIP Les joueurs de l’équipe nationale malgache élevés au rang de chevaliers AIP Le Mouvement « Tous Debout avec Mabri » mobilise à Abobo AIP Érosion côtière : Les habitants du quartier des pêcheurs de Lahou Kpanda appellent à l’aide AIP Le médiateur d’un conflit communautaire échappe de justesse à un lynchage à Bettié AIP La 11è édition du tournoi de football pour les minimes s’ouvre bientôt à Bangolo AIP Le maire de tabou soutient les AGR des femmes de la tribu Tépo sud AIP Des actions de lutte contre la Dengue annoncées dans la commune d’Abobo NAN Breaking the Barriers Against Adoption of Traditional Medicine

Insurrection populaire au Burkina : 106 entreprises touchées et 7 000 personnes à la rue


  28 Avril      34        Economie (24312), Entreprises (1270),

   

Ouagadougou 28 avril 2015-(AIB)- 106 entreprises burkinabè  ont enregistré des pertes estimées à 42 milliards de FCFA et 7 000 personnes mises à la rue, suite à l’insurrection populaire d’octobre dernier, a-t-on appris mardi de source médiatique.

«Les enquêtes menées par le gouvernement indiquent que 106 entreprises ont été touchées par l’insurrection populaire, entrainant des pertes estimées à 42milliards de FCFA», a déploré Adama Traoré, cité mardi par le quotidien étatique Sidwaya.

La plupart de ces entreprises ont perdu  en moyenne 70% de leur capacité productive, a ajouté ce représentant de la chambre de commerce  burkinabè.

Le journal précise par ailleurs, que 7 000 employés de ces structures chôment actuellement.

Adama Traoré qui s’exprimait à l’occasion de la 14ème rencontre gouvernement- secteur privé, a souhaité l’accompagnement de l’Etat pour le redémarrage des entreprises touchées.

«Le gouvernement prend l’engagement de payer ce qu’il doit aux entreprises privées, d’ici à fin juin ou au plus tard d’ici à la fin de la Transition (fin 2015, ndlr)», a rassuré le Premier ministre Yacouba Isaac Zida.

Le Burkina Faso est dirigé par un pouvoir de Transition, depuis la chute fin octobre, du président Blaise Compaoré, chassé par une insurrection populaire.

Une trentaine de personnes tuées, des centaines de blessés et de nombreux dégâts matériels avaient été également enregistrés, selon un bilan officiel.

bpr/rs/taa

Dans la même catégorie