ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois ANGOP BNA soutient la création d’incubateurs d’entreprises ANGOP Angola : Remise officielle d’un navire de recherches scientifiques

Intégrer l’énergie dans l’écosystème numérique


  13 Avril      44        Téchnologie (964),

   

Brazzaville, 13 AVRIL (ACI)- Le directeur de Congo Télécom, M. Akouala a souligné la nécessité d’intégrer l’énergie dans l’écosystème numérique pour une meilleure transformation du numérique au Congo.

Intervenant à la table ronde sous le thème « Quelles infrastructures pour soutenir la transformation numérique en Afrique ? De la conception à l’usage, du financement à la rentabilité, de l’architecture à la sécurité…Meilleures pratiques », M. Akouala a indiqué que le problème de l’énergie est un point sensible en ce qui concerne l’exploitation et la maintenance des réseaux.

Il a fait remarquer que les coupures sont un frein pour le développement numérique, sur 100% des coupures au Congo, outre ceux liés aux travaux dans les centres urbains, près de 60% sont liées à l’énergie. «Avec le niveau de stabilité de notre énergie, il est très difficile que nous répondions à la disponibilité de l’UIT qui est de 99,99%. Il est important de prendre en compte l’aspect de l’énergie dans les investissements», a -t-il ajouté.

Félicitant les efforts fournis par le Congo pour remédier aux problèmes de coupures grâce à la construction les barrages, il a exhorté les décideurs économiques et politiques à encourager le gouvernement à aller dans ce sens et éventuellement proposer d’autres initiatives qui peuvent aider à stabiliser l’énergie. «On peut faire tout, mais les coupures d’énergies poseront toujours problème», a indiqué M. Akouala.

Intervenant à cette occasion, M. Aristide Mpassi, économiste, a déploré l’absence de la Société Nationale d’Electricité (SNE) qui, selon lui, devrait intégrer les technologies de l’information et de l’innovation. «Il était préférable que les organisateurs invitent la SNE à prendre part aux débats, car même si les infrastructures sont de bonnes qualités, si la question d’électricité n’est pas intégrée dans l’écosystème numérique, ça ne changera pas grand-chose à cause des coupures momentanées. Est-ce que dans la transversalité vous tenez en compte cette dimension de l’électricité ? », a-t-il interrogé. (ACI)

Dans la même catégorie