AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week ANGOP COVID-19: ANGOLA DETECTA VARIANTES SUL-AFRICANA E INGLESA ANP Diffa : Forte mobilisation des femmes à la célébration de la journée du 8 mars dans la ville ANP Présidentielle au Niger : Mahamane Ousmane dépose un recours devant la Cour Constitutionnelle

Inter/ Appel à propositions d’étude sur le lien entre la diversité génétique en Afrique et la réponse aux médicaments


  9 Février      11        Société (29567),

   

Abidjan, 09 fév 2021 (AIP)- Deux firmes pharmaceutiques (GSK et Novartis) annoncent leur décision de soutenir des travaux de recherche scientifique sur le lien entre la diversité génétique des différentes régions d’Afrique et son incidence potentielle sur la réponse aux médicaments.

Baptisé « Africa Gradient » pour une approche de recherche génomique pour la diversité et l’optimisation des médicaments, le projet invite les chercheurs locaux à présenter des propositions d’étude sur le lien entre la diversité génétique et la réponse aux médicaments contre le paludisme et la tuberculose chez les patients africains.

Le projet bénéficie d’un engagement de financement combiné de 2,8 millions de livres (3,6 millions de dollars, soit 1,8 milliard de FCFA) sur cinq ans.

En 2018, GSK et Novartis ont signé un accord pour financer des projets d’étude sur les variations génétiques à travers l’Afrique susceptibles d’influencer la réponse aux médicaments et de générer une évolution en termes d’efficacité et d’innocuité. Les deux parties financent conjointement le projet Africa Gradient, qui commencera par étudier les deux principales maladies infectieuses affectant les populations africaines (à savoir la tuberculose et le paludisme) avec la possibilité de s’intéresser par la suite à d’autres maladies.

Le projet sera géré par le Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC) et un comité directeur conjoint supervisera l’examen des propositions. La priorité sera donnée aux travaux de recherche visant à collecter des données dans les régions actuellement sous-représentées et à améliorer la qualité scientifique des données manquant de cohérence.

Les chercheurs rattachés à des universités, conseils scientifiques et établissements publics de recherche africains sont invités à manifester leur intention de présenter une proposition au plus tard le 1er mars 2021

Le projet Africa Gradient comprend trois mécanismes de financement qui soutiendront les trois volets suivants. Il s’agit d’une bourses d’études dans des établissements universitaires de renommée mondiale pour leur excellence en matière de collecte et d’analyse de données sur les déterminants de la réponse aux médicaments, de recherche fondamentale parrainée par un chercheur axée sur la compréhension des variations génétiques régionales des réponses aux médicaments et d’un fonds d’amorçage en fonction des résultats préliminaires.

(AIP)

Dans la même catégorie