GNA COVID-19 vaccines are safe, get vaccinated GNA Ghana Police prone to acts of corruption – NCCE Survey GNA Committees in extractive industry asked to make judicious use of mineral development fund GNA Ketu South attains 100 percent antiretroviral therapy coverage in 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les travaux de rénovation de l’hôpital général de Yakassé-Attobrou lancés AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La tresse, un petit métier qui donne une grande autonomie financière (Reportage) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Accidents mortels sur l’axe Divo-Gagnoa: les populations de six villages en colère (Reportage) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet de Bouaflé appelle les candidats à mener la campagne dans un esprit de fraternité APS L’OPÉRATEUR EXPRESSO AUTORISÉ À DÉPLOYER SA LICENCE 4G (ARTP) APS CMU : LES PERFORMANCES DE L’UNITÉ DÉPARTEMENTALE DE FOUNDIOUGNE RELEVÉES

Inter/ En 2020, l’exploitation de l’or a rapporté près de 2000 milliards FCFA au Burkina Faso (Ministre)


  17 Janvier      29        Politique (15376),

   

Abidjan, 17 jan 2021 (AIP) – Le ministre burkinabé des Mines sortant, Oumarou Idani, a souligné qu’en 2020, l’exportation de l’or a rapporté au Burkina Faso, près de 2 000 milliards de Francs CFA.

« Je voudrais solennement dans cette salle, annoncer une bonne nouvelle. Nous avons eu les chiffres de 2020 hier (jeudi 14 janvier 2021) et nous avons produit 60 tonnes, soit un taux de croissance de 20% et nous ne sommes pas loin au niveau des recettes d’exportation, de franchir la barre symbolique des 2 000 milliards de FCFA », a indiqué M. Idani.

Il s’exprimait vendredi 15 janvier 2021 lors de sa passation de charges avec Bachir Ismaël Ouédraogo qui hérite du portefeuille des Mines et des Carrières, en plus de celui de l’Energie dont il avait déjà la charge.

Il a précisé qu’en 2019, le Burkina Faso a produit 50 tonnes d’or, qui lui ont rapporté 1420 milliards de FCFA.

Le ministre burkinabé sortant qui se réjouissait de cette annonce a fait savoir que le secteur minier industriel contribue à 15% du budget national, soit 320 milliards de FCFA en 2020 contre 276 milliards de FCFA en 2015.  Mais également, il fournit directement et indirectement près de 51 000 emplois contre moins de 10 mille en 2015.

Il a en outre précisé que cette hausse de production au niveau de l’or est dû au fait que 1,5 à  deux millions d’orpailleurs produisent annuellement une dizaine de tonnes d’or.

Oumarou Idani pour qui « le secteur minier est en pleine mutation », a exhorté son successeur Bachir Ismaël Ouédraogo à faire en sorte que ce secteur soit un véritable vecteur de développement socio-économique.

En rappel, le ministre Idani qui quitte son poste après quatre ans de gestion, a surtout été ébranlé par le scandale du « charbon fin ».

Quelque 32 conteneurs contenant du charbon fin, propriétés de la société minière canadienne ‘’I am Gold Essakane SA’’, ont été saisis en décembre 2018 par la Brigade nationale anti-fraude (BNAF) du Burkina à Bobo-Dioulasso, en partance  pour le port d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Le procès des douze personnes dont deux morales et des cadres du ministère des Mines, est toujours en cours.

Elles sont poursuivies pour, entre autres, des faits de fraude en matière de commercialisation de l’or et des autres substances précieuses, d’exploitation illégale de déchets dangereux, de blanchissement de capitaux, de faux en écriture privée de commerce.

(AIP)

Dans la même catégorie