MAP L’ouverture de Consulats africains dans les provinces du Sud, une « victoire diplomatique » pour le Maroc (magazine espagnol) AIP Présidentielle 2020: Le RACI annonce officiellement son soutien à Alassane Ouattara AIP KKB veut mettre en place un gouvernement d’unité nationale, s’il est élu GNA Political parties pledge commitment to peaceful elections GNA Nation Building Updates: Regional ministers tout government’s achievements GNA Stanbic Bank Board appoints Kwamina Asomaning as next Chief Executive GNA 10,000 businesses in Volta Region receive COVID-19 relief funds AGP Gabon : Après sa nomination à la Caf, un «Nouveau départ» pour Serge Assume INFORPRESS Santo Antão/Santa Isabel: Produção do café condicionada pelo mau tempo que fustigou a localidade INFORPRESS PR reúne-se com presidente da Assembleia Nacional para analisarem o calendário eleitoral nacional

Inter/ La ministre sud-africaine de la Défense privée de trois mois de salaire


  30 Septembre      7        Monde (380),

   

Abidjan, 30 sept 2020 (AIP)- La ministre sud-africaine de la Défense, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, a été sanctionné, dimanche 27 septembre par le président Cyril Ramaphosa, qui lui retire trois mois de salaire pour avoir voyagé au début de ce mois à bord d’un avion militaire pour le Zimbabwe, en compagnie de responsables du parti au pouvoir, l’ANC.

Ce voyage était pour elle une occasion de discuter de la crise qui secoue le parti au pouvoir au Zimbabwe, afin de l’aider à résoudre les problèmes politiques et économiques. Elle est ainsi accusée de détournement des ressources de l’État en utilisant l’avion de l’armée de l’air dans le cadre des activités des partis politiques.

Auparavant, Nosiviwe a fait plusieurs déplacements à Harare mais cette dernière fois, l’opposition l’accuse d’avoir voyager avec délégation de l’ANC (le parti au pouvoir) qui est sa formation politique.

Selon des responsables, les trois mois de salaire qui ont été retenus doivent être versés au fonds de lutte contre le coronavirus. Aussi, la question de la sanction du ministre sera l’objet de discussions dans les jours à venir au Parlement où déjà plusieurs voix se sont élevées pour demander son renvoi.

L’ANC est régulièrement citée par les opposants dans plusieurs affaires de malversations et de corruptions. Le président Ramaphosa s’est engagé à redorer le blason de l’ANC après une décennie de scandales financiers sous la direction de son prédécesseur Jacob Zuma.

(AIP)

Dans la même catégorie