APS LE COUVRE-FEU MAINTENU À DAKAR ET THIÈS APS PROMULGATION DE LA LOI SUR LA GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES OU SANITAIRES GNA Security agencies must be resolute in enforcing COVID-19- Peace Council GNA Kotoko to adopt Southampton’s structural setup GNA Dwarfs/Kotoko league game fixed for Wednesday, January 20 ANP Environ 31,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans le Sahel (OCHA) ANP Parlement de la CEDEAO : vers une élection au suffrage universel direct des députés communautaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau club de fitness de Kouto démarre ses activités AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG internationale IST lance une vaste campagne de sensibilisation sur le COVID-19 à San-Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’Africa santé expo 2021, jeudi

Inter/ Le gouvernement congolais appelé à honorer son engagement à l’égard des enseignants


  14 Janvier      7        Monde (419),

   

Abidjan, 14 jan 2021 (AIP)- La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) appelle le gouvernement congolais à honorer son engagement en  prenant en charge convenablement les enseignants et les écoles par le Trésor public, en vue de sauver la gratuité de l’enseignement, rapporte l’Agence congolaise de presse (ACP).

Cet appel a été fait lors de la présentation, mercredi 13 janvier 2021 par son Secrétaire général, l’abbé Donatien N’Shole au centre interdiocésain à la Gombe, d’un état des lieux  sur la gratuité de l’enseignement de base dans les écoles conventionnées catholiques en RDC.

Pour la CENCO, la prise en charge convenable des enseignants et des écoles constitue la solution efficace pour sauver cette gratuite de l’enseignement.

A ce propos, poursuit l’abbé Donatien N’Shole, la CENCO reste déterminée à accompagner le processus de la gratuité de l’enseignement de base qu’elle considère irréversible.

« Notre vœu est que la nouvelle gouvernance que le peuple congolais attend impatiemment, se penche d’urgence sur ce dossier car dans les conditions actuelles, la gratuité  de l’enseignement risque de se transformer en une bombe qui compromettra l’avenir de nos enfants et détruira davantage notre pays, la RDC », a-t-il dit.

Le secrétaire général de la CENCO avait  auparavant présenté l’état des lieux détaillés des écoles conventionnées catholiques, leur nombre, celui des enseignants et des bureaux gestionnaires, leur situation socio-économique  difficile et l’appui de l’Eglise catholique à cette mesure constitutionnelle répondant à sa doctrine sociale et à l’option préférentielle de l’Eglise catholique en faveur des pauvres.

(AIP)

Dans la même catégorie