GNA Communication Workers Union elects new National Executives GNA Government must restore reputation with payment of contractors GNA Give me a chance, Hopeson Adoye tells Kpone-Katamanso GNA Hohoe Chiefs dissociate themselves from secessionists’ group GNA Parents of GIU Academy angered by re-enrolment, online fees AGP Gabon : Des kits agricoles aux populations impactées par le projet Comilog 2020 à Moanda APS ABDOU KARIM SALL ANNONCE LA CRÉATION DU ’’PRIX DU CHEF DE L’ETAT POUR L’ENVIRONNEMENT (…)’’’’ APS KAOLACK : LE DG DE LA SENELEC OFFRE DES KITS ALIMENTAIRES AUX SINISTRÉS APS CORONAVIRUS : 40 NOUVELLES INFECTIONS ET 2 DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES APS ’’Le Joola’’ : dépôt d’une gerbe de fleurs et minute de silence à Mbao

Inter/ Le nouveau Premier ministre français dévoile son plan de relance de 100 milliards d’euros pour la « reconquête économique »


  15 Juillet      9        Monde (353),

   

Abidjan, 15 juil 2020 (AIP)- Le Premier ministre français Jean Castex a présenté mercredi 15 juillet 2020, à l’Assemblée nationale, le programme de l’exécutif, doté d’un plan de relance de 100 milliards d’euros pour la relance économique post Covid-19 de la France.

Dans un discours d’une heure, M. Castex a détaillé les grands axes de sa politique qui vise à « ressouder » la France et préserver l’emploi.

Six-cents jours, impartis au gouvernement de Jean Castex pour mettre en place le programme de l’exécutif pour le reste du quinquennat du président Emmanuel Macron, qui mise sur la « reconquête économique » et les territoires.

Face aux députés pour son grand oral, 12 jours après sa prise de fonction, le Premier ministre a affirmé que sa « première ambition, immense » sera de « réconcilier ces France si différentes, les souder ou les ressouder ».

Dans cette perspective, il a développé les lignes de force des deux dernières années du quinquennat, parlant entre-autre de l’emploi, l’efficacité de l’action publique, la souveraineté économique, la transition écologique, et la protection sociale.

Dans un contexte très dégradé, « la lutte contre le chômage et la préservation de l’emploi » seront « la priorité absolue des 18 prochains mois », a-t-il assuré en précisant des mesures évoquées la veille par le président Emmanuel Macron, comme une prime à l’embauche de 4 000 euros par an pour les jeunes, ou des efforts sur la formation.

Environ 40 milliards d’euros seront affectés à l’industrie, a-t-il indiqué, arguant que la France avait atteint « un niveau de dépendance qui n’est pas raisonnable ».

20 milliards seront consacrés à la rénovation thermique des bâtiments et les technologies vertes. Et le plan de relance portera « un plan vélo très ambitieux », a-t-il promis, en plaidant pour « une croissance écologique » face à la « décroissance verte ».

Le chef du gouvernement a par ailleurs souhaité que les travaux de rénovation urbaine soient lancés dans 300 des 450 quartiers retenus « d’ici la fin 2021 ».

(AIP)

Dans la même catégorie