AIP Les sites miniers illicites, « hauts lieux » de la propagation du VIH Sida dans le département de Séguéla (Préfet) AIP Un fonds de 20 milliards pour le développement des PME ivoiriennes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Economie bleue : Vers l’élaboration d’un projet banquable pour la région des Grands Ponts AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée mondiale du Sida : la population de Transua invitée à se faire dépister AIP Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire AGP Gabon: Des tests d’orientation des nouveaux bacheliers 2020 à partir du 07 décembre prochain AGP Gabon: La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption évoquées en conseil de cabinet à la Primature AGP Journée mondiale de lutte contre le Sida : 51.000 personnes infectées pour 26.000 sous traitement au Gabon APS PLUS DE 50 MILLIARDS POUR LES PÊCHES ET L’ÉCONOMIE MARITIME EN 2021 ANP Télévision Numérique Terrestre au Niger : Lancement à Tillabéri d’une campagne nationale de sensibilisation

Inter/ Les pays donateurs promettent plus de 1,4 milliard d’euros pour accroître l’aide humanitaire au Sahel (ONU)


  21 Octobre      12        Monde (399),

   

Abidjan, 21 oct 2020 (AIP)- Au total, 24 gouvernements et donateurs institutionnels ont promis, mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars (plus de 1,4 milliard d’euros) pour accroître l’aide humanitaire au Sahel, a indiqué l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Cette aide destinée aux populations du Burkina Faso, du Mali et du Niger, a été annoncée à l’issue d’une réunion par visioconférence des donateurs organisée conjointement par l’ONU, le Danemark, l’Allemagne et l’Union européenne.

Ces fonds permettront d’aider quelque 10 millions de personnes pour le reste de l’année 2020 et jusqu’en début d’année prochaine, en matière de nutrition et d’alimentation, de services de santé, d’eau et d’assainissement, de logement, d’éducation, et de protection et de soutien aux victimes de violences basées sur le genre, selon un communiqué conjoint à l’issue de cette réunion.

Au cours de cette réunion, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé le monde à une action urgente pour inverser la situation dans la région centrale du Sahel en Afrique, où les besoins humanitaires sont à un « point de rupture ». « Nous devons renverser cette spirale destructrice en donnant un nouvel élan à la paix et à la réconciliation », a-t-il souligné.

(AIP)

Dans la même catégorie