MAP L’intervention du Maroc à El Guergarat était nécessaire après l’épuisement des efforts diplomatiques (journaliste espagnol) MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mercredi 27 janvier MAP Pacte mondial sur les réfugiés : Participation marocaine à une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires MAP CHAN (Cameroun-2021) : La sélection nationale affronte la Zambie en quarts de finale APS SALL PRÉOCCUPÉ PAR LE CONTRÔLE DE LA PROSPECTION GÉOLOGIQUE ET DES ACTIVITÉS D’EXPLOITATION MINIÈRE APS MACKY SALL APPELLE À DILIGENTER LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ANGOP COVID-19: ANGOLA RECUPERA 214 PACIENTES E REGISTA 27 NOVOS CASOS AIP Côte d ‘Ivoire-AIP/ Un taux de 28% de décaissement des fonds du PAGEF à mi-parcours de sa mise en œuvre AIP Côte d’Ivoire – AIP/ L’université de Korhogo forme des greffeurs d’arbres à karité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les risques naturels rendant la commune de Grand-Lahou et les villages côtiers vulnérables bientôt pris en charge

Inter/ Plus de 20 morts dans un conflit agriculteur-éleveur au Tchad


  26 Novembre      43        Monde (420),

   

Abidjan, 26 nov 2020 (AIP)- Un conflit entre agriculteurs et éleveurs dans le département de la Kabia, province du Mayo Kebbi-Est, au sud-ouest du Tchad, a fait plus de 20 morts et plusieurs dizaines blessés, selon un bilan provisoire établi mercredi 25 novembre 2020, par les autorités sécuritaires.

Ce drame qui s’est déclenché lundi dans le village de Bélégramme dans le département de la Kabia, a pour origine la dévastation des champs des agriculteurs dudit village par les bœufs d’un éleveur-commerçant, dont le procès a traîné après avoir été porté devant les juridictions.

C’est ainsi que d’autres champs ont encore été dévastés. Ce qui a mis le feu aux poudres, déclenchant un premier accrochage lundi et mardi avec un bilan d’environ 12 morts.

Mercredi, les agriculteurs issus de cinq villages ont été surpris dans leur sommeil aux environs de 5 heures du matin par des assaillants armés de machettes et des flèches faisant un bilan provisoire de 10 morts. Ce qui porte à plus de 20 morts et des dizaines de blessés.

Contacté par la presse locale, le préfet de la localité n’a pas souhaité s’exprimer. Néanmoins, le gouverneur de la province du Mayo Kebbi-Est, Ali Bachar Souleymane, s’est dépêché sur place avec des renforts militaires de plusieurs provinces pour tenter de rétablir l’ordre.

Le président tchadien Idris Deby condamne l’attaque sur Twitter et promet que les responsables répondront de leurs actes.

(AIP)

Dans la même catégorie