MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Inter/ RDC : des manifestants marchent contre le nouveau président de la Commission électorale


  19 Juillet      3        Politique (11464),

   

Abidjan, 19 juil 2020 (AIP) – Des manifestants ont marché le 19 juillet 2020 à Kinshasa, en RDC, pour protester contre le choix d’un nouveau président à la tête de la Commission électorale.

Il s’agit de la troisième marche de ce type en dix jours. Toutes ont été interdites par les autorités.

Interdite par les autorités comme les deux autres, cette marche s’est cette fois-ci déroulée sans incident. Les forces de sécurité ont encadré les quelques centaines de militants qui avaient répondu à l’appel du Comité laïc de coordination (CLC), un collectif catholique.

Au moins cinq manifestants avaient été tués lors de la première marche le 9 juillet à l’appel du parti présidentiel Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Un policier a été lynché à mort.

Le 13 juillet, la marche à l’appel de la coalition d’opposition Lamuka avait réuni des milliers de manifestants à Kinshasa, dispersés à coups de gaz lacrymogènes en fin de cortège.

Ces trois marches se sont opposées au choix d’un cadre de l’équipe sortante à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Ronsard Malonda.

Déjà entériné par l’Assemblée nationale, le choix de Ronsard Malonda doit être validé ou non par le président de la République Félix Tshisekedi.

(AIP)

Dans la même catégorie